Homela deuxCoup d'envoi de la saison du tourisme saharien

Coup d’envoi de la saison du tourisme saharien

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi a donné, lundi depuis la wilaya de Djanet, le coup d’envoi officiel de la saison du tourisme saharien 2022-2023.

A cette occasion, le ministre a mis en exergue l’impératif de relancer le secteur du tourisme et de l’artisanat notamment le tourisme saharien qui constitue « le pilier principal du programme du ministère émanant du plan d’action du gouvernement et visant à donner au tourisme la place qui lui sied en tant que secteur économique stratégique ».

M. Hamadi a insisté sur la nécessité de fournir tous les moyens et toutes les facilitations aux opérateurs touristiques en vue de les encourager à attirer les touristes tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, citant, à titre d’exemple, « le transport aérien » dont le secteur, oeuvre « en coordination avec les départements ministériels concernés, à assurer des vols charters vers le sud ».

Le ministre a également saisi cette occasion pour énumérer « les atouts touristiques de notre Sahara qui ont impressionné les visiteurs de par le monde en tant que destination touristique prometteuse dans l’avenir ».

Le tourisme saharien « a démontré sa viabilité dans la relance et le développement du tourisme intérieur notamment au cours des dernières années où plusieurs villes du sud ont accueilli des milliers de touristes de différentes catégories et villes algériennes ».

« Tout un chacun, que ce soient l’administration, les partenaires et les opérateurs économique ou la population, doit contribuer à la concrétisation des aspirations des pouvoirs publics envers le secteur du tourisme en oeuvrant dans le cadre d’une vision renouvelée avec des méthodes de travail moderne en vue de faire de notre pays une destination touristique par excellence en mesure de se positionner au niveau des marchés mondiaux », a-t-il dit.

En présence du wali de Djanet, des autorités locales, de membres des deux chambres du Parlement et des représentants de la société civile, le ministre a affirmé que « les pouvoirs publics fondent de grands espoirs sur le secteur pour générer la richesse dans plusieurs domaines comme l’emploi, réaliser des revenus en devises et contribuer à un développement équilibrée pour toutes les régions du pays dans le cadre du développement durable ».

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine