HomeActualitéNationalLes principales décisions du Conseil des ministres

Les principales décisions du Conseil des ministres

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce dimanche, une réunion du Conseil des ministres consacrée au projet de loi de finances 2023, au texte de loi relatif à la répression de l’infraction à la législation et à la réglementation des changes, et à des exposés relatifs à plusieurs secteurs.

Concernant le projet de loi de finances 2023, il a été décidé de reporter le début du projet de loi de finances et de le programmer en conseil des ministres spécial, la semaine prochaine.

Concernant la répression de l’infraction à la législation et de la réglementation relatives aux échanges et mouvements de capitaux à destination et en provenance de l’étranger, le président Tebboune a ordonné la révision des textes du projet de loi, en mettant l’accent sur la nécessité de préserver, par tous les moyens, l’argent du peuple et le protéger de toute forme de corruption.

Le président a souligné que nuire à l’économie nationale n’est pas un délit, mais plutôt un crime qui ne sera pas toléré, et que la violation des lois sur les changes et la circulation des capitaux est également un crime qui nuit aux intérêts du pays et nécessite l’imposition de les peines les plus sévères.

Concernant le secteur agricole, le conseil des ministres a autorisé l’importation de matériel agricole de toutes sortes et de pièces détachées, que ce soit pour des particuliers, ou par des entreprises.

Cela concerne l’importation de tracteurs agricoles, de moins de cinq ans, jusqu’à ce qu’un équilibre soit atteint entre la production nationale de tracteurs et ceux importés.

Concernant le secteur des transports, le conseil des ministres a annoncé la modernisation du système de gestion portuaire, sur toute la côte, dans le but d’augmenter la capacité des différents types de navires.

Le président a chargé le gouvernement de rechercher, dans les plus brefs délais, des mécanismes efficaces pour créer une autorité portuaire, afin de définir les responsabilités pour une meilleure gestion et de meilleurs services.

Le président Tebboune a ordonné la mise en place, dans les meilleurs délais, d’un régime spécial de protection sociale au profit des professionnels de la pêche, comprenant la création de leurs propres espaces, dans les ports.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine