HomeLa uneLes principales décisions du Conseil des ministres

Les principales décisions du Conseil des ministres

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé dimanche une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’examen du projet de Déclaration de politique générale du Gouvernement et de plusieurs projets de loi, ainsi que deux exposés relatifs à la sécurité routière et à la plate-forme numérique de l’investisseur.

Concernant le projet de Déclaration de politique générale, le président Tebboune a souligné qu’elle devrait tenir compte de la stratégie de l’État visant à promouvoir l’économie nationale en renforçant ses capacités financières, en encourageant les exportations hors hydrocarbures en tant que nouvelles ressources financières et en rationalisant les dépenses publiques, ainsi que l’engagement continu de l’État à protéger le pouvoir d’achat des citoyens.

Concernant le projet de loi sur la presse écrite et électronique, le président a souligné l’importance d’une réglementation plus complète du domaine de la presse écrite et électronique, à travers cette loi, pour le tenir à l’écart de toute forme d’exploitation, avec l’obligation de déclarer les sources de financement.

Le président de la République a affirmé que les mécanismes prévus dans le projet de loi sur la presse écrite et électronique s’inscrivent dans une logique de protection des journalistes et visent à faire progresser le secteur des médias.

Concernant le projet de loi sur la prévention et la lutte contre la corruption, le président a insisté sur la création d’une nouvelle agence nationale de récupération des biens et fonds confisqués en tant que mécanisme sous la tutelle des Ministères des Finances et de la Justice.

Concernant la plateforme numérique de l’investisseur, le Conseil des ministres que la création du guichet unique de l’investisseur devrait intervenir à la fin de ce mois de septembre, afin d’obtenir des statistiques précises permettant l’élaboration d’un plan de gestion basé sur la prospective et de faciliter l’investissement.

Concernant la sécurité routière, le Président de la République a souligné que les accidents de la circulation nécessitent une solution dissuasive, compte tenu de leur aggravation récente.

Le Conseil des ministres a insisté sur le fait d’imposer des peines maximales s’il est prouvé que le code de la route n’est pas respecté, ce qui le qualifierait de crime. Un contrôle technique des véhicules de transport devrait être effectuer tous les trois mois.

Le renforcement du contrôle sur les sociétés de transport par bus, à travers l’impérative rotation de conducteurs pour les longs trajets et le retrait du registre de commerce aux sociétés contrevenantes.

Appliquer les peines les plus lourdes à l’encontre des parties impliquées dans la délivrance de permis de conduire aux candidats non qualifiés.

S’agissant du transport aérien et maritime, le président Tebboune a ordonné d’accélérer l’acquisition d’avions et de navires, pour accompagner les compagnies aériennes et maritimes, de l’Algérie vers les destinations internationales.

Il a ordonné le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux.

Le président Tebboune a ordonné la mise en exploitation, dans les plus brefs délais, des avions privés confisqués sur décision de Justice, dans le cadre des affaires de corruption, sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées, dans le cadre de l’intérêt général.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine