HomeAfriqueLibye : les affrontements à Tripoli ont fait 32 morts et 159...

Libye : les affrontements à Tripoli ont fait 32 morts et 159 blessés

Trente-deux (32) personnes ont été tuées et 159 autres ont été blessées dans des affrontements armés de vendredi à samedi soir à Tripoli, a annoncé dimanche le ministère de la Santé libyen.

Le bilan des affrontements dans la capitale libyenne, Tripoli, est passé à 32 morts et 159 blessés, selon le ministère, qui a demandé d’épargner les installations médicales, précisant qu’un certain nombre d’hôpitaux et de centres médicaux de la ville ont été endommagés.

Un précédent bilan faisait état de 23 morts et 140 blessés.

Selon des médias, le calme était revenu dimanche à Tripoli après des affrontements qui ont éclaté vendredi dans la nuit dans plusieurs quartiers.

L’Algérie suit avec inquiétude le développement de la situation en Libye

Dans un communiqué diffusé samedi, le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a indiqué que l’Algérie suit avec « extrême inquiétude » le développement de la situation à Tripoli (Libye) suite à la reprise des affrontements armés depuis vendredi, appelant toutes les parties libyennes à œuvrer à faire cesser les hostilités et à recourir au dialogue.

« L’Algérie suit avec extrême inquiétude le développement de la situation dans la capitale libyenne, Tripoli, suite à la reprise des affrontements armés depuis hier soir (vendredi). Appelant toutes les parties libyennes à œuvrer incessamment à faire cesser les hostilités et à recourir au dialogue en toute responsabilité, l’Algérie souligne l’importance du maintien de l’accord de cessez-le-feu qui se veut un acquis important pour restaurer la sécurité et la stabilité dans ce pays frère », note la même source.

L’Algérie appelle, dans ce sens, la communauté internationale et toutes les parties extérieures concernées à « œuvrer à mettre fin à l’ingérence dans les affaires libyennes et à adhérer aux efforts de relance du processus de règlement politique pacifique, afin de réaliser la réconciliation nationale et consacrer la souveraineté du peuple libyen, par la tenue d’élections libres et régulières à même de mettre un terme aux divisions et préserver l’unité et la souveraineté de l’Etat libyen, pays frère », précise le communiqué.

Avec APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine