HomeActualitéNationalAffaire des étudiants arnaqués : la Cour d'Alger rend son verdict

Affaire des étudiants arnaqués : la Cour d’Alger rend son verdict

La cinquième chambre pénale de la Cour d’Alger a rendu ce mardi son verdict dans l’affaire d’escroquerie des étudiants algériens qui voulaient poursuivre leurs études à l’étranger, impliquant le propriétaire de la société Futur Gate et des influenceurs.

Ainsi, le principal accusé Oussama Rezagui, propriétaire de la société « Futur Gate », a été condamné à une peine de six (6) ans de prison ferme.

S’agissant des influenceurs, Farouk Boudjemline dit « Rifka » et Mohamed Aberkane dit « Stanley » ont été condamnés à un de prison dont six (6) mois de ferme et une amende de 50.000 DA.

L’influenceuse Numidia Lezoul a été acquittée de tous les chefs d’accusation.

Les trois influenceurs quitteront dès aujourd’hui la prison, puisque Rifka et Stanley ont purgé leurs peines, tandis que Numidia Lezoul a été acquittée.

Des peines de six (06) à quatre (04) mois de prison ferme ont été prononcées contre les autres accusés.

Après une requalification des faits, certains accusés sont actuellement poursuivis pour le délit de participation à une opération d’escroquerie.

Pour rappel, le 3 août, le Procureur général près la Cour d’Alger a requis une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (01) million de DA à l’encontre du propriétaire de la société « Future Gate ».

Une peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 DA a été également requise à l’encontre des influenceurs Numidia Lezoul, « Rifka » et « Stanley ».

Les accusés étaient poursuivis pour « escroquerie, faux et usage de faux de documents administratifs et bancaires, blanchiment d’argent et violation de la réglementation régissant le mouvement des capitaux ».

Le tribunal de première instance de Dar El Beida (Alger) avait prononcé auparavant des peines allant de huit (08) ans à une (01) année de prison ferme contre les accusés auteurs ou complices de l’escroquerie d’une dizaine d’étudiants qui voulaient poursuivre leurs études à l’étranger.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine