HomeActualitéNationalLe Ministère de l'intérieur lance un programme de formation au profit des...

Le Ministère de l’intérieur lance un programme de formation au profit des élus locaux

Le Directeur de formation au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nour Eddine Bennaidja, a révélé aujourd’hui que pour garantir une gestion efficace au niveau des communes, l’Algérie a lancé, au profit des élus locaux, un programme de formation.

Intervenant à la radio chaine 3, il précise que cette formation s’articule « sur des modules liés à la gestion administrative, les  finances locales, les marchés publics, les ressources humaines, mais aussi prochainement la gestion environnementale, l’aménagement du territoire et la gestion du patrimoine. »

M.Bennaidja explique l’importance de ce programme de formation, qui insiste sur l’aspect « communication » pour une meilleure gestion. « La communication entre l’élu et le fonctionnaire, l’élu et les cadres supérieurs, mais aussi le citoyen comme moteur de la démocratie participative, comme le souligne la constitution », explique-t-il, précisant également que cela permettra au citoyen et à l’élu de fonctionner pour les mêmes objectifs.

Pour encourager l’implication citoyenne dans la vie politique et économique de la commune, et travailler en compagnie des élus locaux, l’Intervenant de la Chaîne 3 affirme aussi qu’un guide sur la démocratie participative a été élaboré par le ministère de l’Intérieur et diffusé au niveau local. Selon lui, « il traite de trois volets : la relation avec la société civile, le budget participatif et l’évaluation participatif au service public. »   

La formation des élus suit le rythme des changements, des évolutions et des réformes des textes, assure M. Bennaidja, qui ajoute : « nous avons pris en considération toutes les modifications, notamment celles introduites par la constitution, telles que la démocratie participative, le rôle du citoyen et de la société dans la gestion locale. »

D’après M.Bennaidja, bien que cette formation ne soit pas obligatoire, presque la totalité des élus locaux y ont pris part.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine