HomeActualitéNationalTransport ferroviaire: La ligne Touggourt-Hassi Messaoud sera fonctionnelle à partir du premier...

Transport ferroviaire: La ligne Touggourt-Hassi Messaoud sera fonctionnelle à partir du premier trimestre 2023

Le Directeur général de l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), Azzedine Fridi a révélé aujourd’hui que la ligne Touggourt-Hassi Messaoud, éminemment stratégique pour l’économie du pays, sera mise en fonction à partir du premier trimestre 2023.  

Intervenant à la radio chaine 3, il a affirmé que plusieurs autres projets de voies ferrées ont été réceptionnés, notamment ceux dédiés au raccordement du complexe sidérurgique de Bellara et de la cimenterie de Biskra au port de Djendjen, dans la wilaya de Jijel.

Il a précisé, par ailleurs, que le transport de phosphate de Djebel El Onk vers Oued Kebrit (Tébessa et Souk Ahras) sera prochainement assuré par une voie ferrée. « Le taux d’avancement des travaux de cette ligne est à 55%. Elle permettra de transporter 100 millions de tonnes de phosphates par an », assure-t-il.      

Pour atteindre les objectifs économiques escomptés, il faut minimiser les dangers qui pourraient causer des pertes matérielles, mais aussi humaines, notamment les passages à niveau. Azzedine Fridi explique qu’il n’en existe plus dans les projets en cours de réalisation.

« Nous procédons à la suppression de 119 kilomètres de passages à niveau liés aux anciennes lignes », affirme-t-il, ajoutant, par la même occasion, que ces opérations seront accompagnées par la création de déviations de conduite. « 18 mois seront suffisants pour en finir avec ces passages à niveau », promet le DG de l’Anesrif.

Autre moyen de sécurité des lignes ferroviaires, la signalisation, qui sert à espacer les trains et fournir les informations nécessaires sur la voie. « La signalisation est déployée automatiquement dans les nouvelles lignes avec des technologies modernes, telles le standard de communication sans fil, nommé GSMR», souligne Azzedine Fridi, qui ajoute : « nous avons réceptionné 300 kilomètres de signalisation et 600 autres sont en cours de réalisation. »

Si le transport ferroviaire est stratégique pour l’économie du pays, il doit également répondre aux besoins de confort du citoyen voyageur, c’est pour cette raison que plusieurs projets de modernisation et de restauration des gares sont en cours de réalisation, explique le DG de l’Anesrif. 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine