HomeActualitéInternationalTransport aérien: Du mieux en 2021 malgré Omicron, selon l’IATA

Transport aérien: Du mieux en 2021 malgré Omicron, selon l’IATA

L’Association du transport aérien international (IATA) a constaté une amélioration de la demande en 2021, avec un trafic de passagers en RPK (passagers-kilomètres payants ou RPK) en recul de 58,4% par rapport à 2019, avant la pandémie de Covid-19, contre -65,8% l’année précédente, rapporte Air Journal. Même si les incertitudes en raison du variant Omicron persistent, l’appel à une levée des restrictions de voyage se fait plus fort.

Selon les données de l’IATA, la demande de passagers internationaux en 2021 était de 75,5% inférieure aux niveaux de 2019, tandis que la capacité (mesurée en sièges-kilomètres disponibles ou ASK) a diminué de 65,3%. Le coefficient d’occupation moyen des avions des quelque 290 compagnies aériennes représentées par l’association (assurant 83% du trafic mondial) a chuté de 24,0 points de pourcentage par rapport à 2019, à 58,0%.

La même source indique que la demande intérieure en 2021 a diminué de 28,2% par rapport à 2019. La capacité s’est contractée de 19,2% et le coefficient d’occupation a chuté de 9,3 points de pourcentage à 74,3%.

« Pour le seul mois de décembre 2021, le trafic total était de 45,1% inférieur au même mois en 2019, en amélioration par rapport à la contraction de 47,0% en novembre, « la demande mensuelle continuant de se redresser malgré les inquiétudes concernant Omicron ». La capacité a diminué de 37,6% et le coefficient d’occupation a chuté de 9,8 points de pourcentage à 72,3% », indique-t-on.

Les transporteurs européens ont enregistré une baisse de trafic de 67,6% en 2021 par rapport à 2019. La capacité a chuté de 57,4% et le coefficient d’occupation a diminué de 20,6 points de pourcentage pour atteindre 65,0%. Pour le seul mois de décembre, le trafic a chuté de 41,5% par rapport à décembre 2019, une amélioration par rapport à la baisse de 43,5% constatée en novembre.

Le trafic international des compagnies aériennes en Afrique a chuté de 65,2% l’an dernier par rapport à 2019, « ce qui représente la meilleure performance parmi les régions » selon l’IATA. La capacité a chuté de 56,7% et le coefficient d’occupation a chuté de 14,1 points de pourcentage à 57,3%. La demande pour le mois de décembre était de 60,5% inférieure à la période de 2019, une détérioration par rapport à la baisse de 56,5% en novembre « en raison de l’impact des restrictions de voyage gouvernementales en réponse à Omicron ».

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine