HomeActualitéNationalLe nouveau projet de code des marchés publics soumis au Secrétariat général...

Le nouveau projet de code des marchés publics soumis au Secrétariat général du Gouvernement

Le projet de loi portant révision des dispositions générales du code des marchés publics a été soumis au Secrétariat général du Gouvernement.

C’est ce qu’a fait savoir, ce jeudi, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, lors de la cérémonie de remise des affectations budgétaires aux différents départements ministériels au titre du budget de 2022.

Selon le Premier ministre, la révision du code des marchés publics « constitue un pas important susceptible de conférer davantage de transparence et d’efficacité à la gestion des finances publiques », rapporte l’agence APS.

« A l’ère du développement des technologique de la communication, le Gouvernement s’est orienté vers la numérisation des procédures de conclusion des marchés publics, à travers le lancement le 23 décembre dernier, d’un portail électronique dédié aux marchés publics pour garantir le libre accès à la commande publique, l’égalité des chances entre candidats et la transparence des procédures », a précise M. Benabderrahmane.

Soulignant l’importance de faire aboutir le processus de numérisation des marchés publics pour « leur conférer davantage de transparence, asseoir une concurrence en sus du gain de temps et l’économie des coûts », le Premier ministre a indiqué que ce mécanisme « sera efficace en termes de lutte contre la corruption dans les marchés publics ».

Selon Benabderrahmane, il a également été décidé la publication via ce portail électronique d’un programme prévisionnel des projets de marchés publics devant être lancés au titre de cette année, la procédure en question permettant « d’informer les opérateurs pour se préparer à investir dans les domaines concernés ».

La masse salariale absorbe plus de la moitié du budget de fonctionnement  

Le Premier ministre a rappelé les principaux indicateurs du budget de 2022 dont la valeur s’élève à 9.885,43 milliards de DA, dont 6.311,5 milliards de DA destinés au budget de fonctionnement et 3.546 milliards de DA au budget d’équipement.

Selon M. Benabderrahmane, le nombre global des postes d’emploi à pourvoir l’année en cours s’élève à 58.738 postes, dont 38 % pour l’insertion des bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP). Une enveloppe financière de 92 milliards de DA est affectée pour couvrir l’insertion de 152.582 bénéficiaires du DAIP.  

La masse salariale de l’année en cours est de 3.266 milliards de DA, représentant 51,7 % du budget de fonctionnement. Les transferts sociaux sont de l’ordre de 1.942 milliards de DA (près de 17 milliards USD) représentant 19,7 % du budget général de l’Etat et 8,4 % du produit intérieur brut (PIB), a fait savoir le Premier ministre.

L’enveloppe financière consacrée au rattrapage au profit des zones intérieures et des communes démunies s’élève à 126,6 milliards de DA, dont 100 milliards de DA au titre « des plans communaux de développement (PCD)» et 40 milliards de DA au titre de l’entretien des routes communales et de wilayas et 26,6 milliards de DA pour le raccordement à l’énergie électrique et au gaz.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine