Homela deuxImportation pour la revente en l'état : une nouvelle instruction du ministère...

Importation pour la revente en l’état : une nouvelle instruction du ministère du Commerce

Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a adressé une nouvelle instruction aux opérateurs économiques exerçant l’activité d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état, portant sur la situation fiscale de ces opérateurs.

L’instruction a été émise le 21 octobre au cours d’une visioconférence entre le ministre et les directeurs du commerce au niveau des wilayas.

L’instruction consultée par Algérie-Eco stipule que les dossiers introduits par les importateurs de produits destinés à la revente en l’état devront obligatoirement comporter les extraits de rôles apurés de la société, de ses gestionnaires et de ses actionnaires ou, le cas échéant, un échéancier de paiement établi avec les services des impôts.

Par ailleurs, le ministère du Commerce a révélé que 6.000 importateurs fictifs ont été recensés en Algérie.

Faisant état d’environ 15.000 opérateurs économiques activant dans le domaine des importations destinées à la revente en l’état recensés en 2020, le directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Khaled Bouchelaghem a fait savoir que près de 8000 opérateurs économiques se sont conformés aux nouvelles conditions.

L’Association des banques et établissements financiers (ABEF) a adressé une nouvelle note aux banques et établissements financiers au sujet des importations les informant de la suspension de la domiciliation bancaire de toute opération d’importation sous la rubrique « Autres ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine