Électricité et gaz : Arkab plaide pour un service public de qualité et au meilleur coût

Électricité et gaz : Arkab plaide pour un service public de qualité et au meilleur coût

Le Ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a inauguré, ce lundi 18 octobre 2021 à l’École Supérieure d’Hôtellerie et de Restauration d’Ain Benian dans la capitale, les travaux du premier forum régional, en présence des protection des consommateurs et directeurs de l’énergie et des mines dans les wilayas du centre, organisés par la Commission de contrôle de l’électricité et du gaz CREG.

Le Ministre a souligné dans son discours d’ouverture que la tenue de cette réunion s’inscrit dans le cadre des missions confiées à la Commission de contrôle de l’électricité et du gaz par la loi 02-01 relative à la distribution d’électricité et de gaz, notamment en ce qui concerne la protection des consommateurs, le contrôle du degré de respect des lois et règlements et la réalisation du service public.

Il a également souligné que la mission du service public de distribution d’électricité et de gaz est clairement définie par la loi 02-01 avec pour mission d’assurer l’approvisionnement d’énergie à tous les clients dans les meilleures conditions de continuité et de qualité de service.

Cet objectif s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du gouvernement et du Président de la République, qui vise à fournir, à la disposition du citoyen, en tout temps et en tout lieu, et au meilleur coût, une qualité du service public de l’électricité et du gaz, y compris le raccordement à l’énergie pour les zones d’ombre et les régions agricoles, ainsi que pour les investisseurs en général dans le cadre du plan de relance économique du pays.

En conséquence, poursuit le Ministre, les pouvoirs publics, notamment dans le secteur de l’énergie, accordent une grande attention au suivi et au contrôle de l’étendue de la mise en œuvre des services publics de distribution d’électricité et du gaz.

Le ministère place également le consommateur au centre de ses préoccupations afin de parvenir à un équilibre entre les intérêts des consommateurs et des commerçants, tout en prenant en compte les difficultés rencontrées par les consommateurs à faibles revenus afin de mieux défendre l’intérêt général.