Mohamed Arkab reçoit le DG de Gazprom EP International

Mohamed Arkab reçoit le DG de Gazprom EP International

Le Ministre de l’Énergie et des Mines, Monsieur Mohamed Arkab, a reçu, au siège de son département ministériel, le Directeur Général de GAZPROM EP International, Monsieur Serguei Tumanov, a indiqué ce jeudi 23 septembre 2021, le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Igor Belyaev, Ambassadeur de Russie en Algérie, a participé à cette audience.

Les opportunités et les possibilités d’investissement et de partenariat entre le Groupe Sonatrach et Gazprom dans le domaine des hydrocarbures ont été abordées notamment dans l`exploration, la production, le transport, le développement d`infrastructures gazières, le traitement et la commercialisation du gaz.

Le Ministre de l’Énergie et des Mines a évoqué le développement du partenariat dans la transformation des hydrocarbures, qui permettra une meilleure valorisation des hydrocarbures et a invité Gazprom et Sonatrach d’examiner les opportunités de partenariat dans ce domaine, selon la même source.

Il a saisi cette occasion pour informer la délégation Russe des avantages offerts par la nouvelle loi sur les hydrocarbures, qui offre un partenariat gagnant- gagnant entre les parties dans le développement de nouveaux projets dans l’amont et l’aval pétrolier.

Le Ministre a, également, mis l’accent sur la nécessité de trouver et de mettre en œuvre les processus permettant d’accélérer la réalisation des projets en cours entre Sonatrach et Gazprom.

Le Ministre a invité, à cette occasion, Gazprom et les sociétés Russes à être plus présente en Algérie et créer d’autres partenariats.

L’Ambassadeur de Russie s’est dit très satisfaits de la qualité des relations bilatérales et a exprimé l’intérêt des entreprises russes à développer les opportunités d’affaires et d’investissement entre les deux pays dans le secteur des mines en Algérie notamment dans les projets miniers d’exploration de métaux précieux et rares.

Le Ministre et l’Ambassadeur ont échangé leurs points de vue sur l’évolution des marchés pétroliers et ont salué le processus du dialogue entre les pays OPEP et Non OPEP pour leur stabilisation.