Des migrants clandestins algériens continuent d’affluer vers l’Espagne

Des migrants clandestins algériens continuent d'affluer vers l'Espagne
Photo archives

Une embarcation de harraga à son bord 15 Algériens candidats à l’immigration clandestine, a brûlé, hier samedi, sur la plage de Mojacar, à Almeria, après y avoir accosté, selon les informations relayées par Francisco José Clemente Martin, spécialiste de la question de l’émigration clandestine en Espagne, sur sa page Facebook.

Aucune victime n’est à déplorer et les raisons de ce départ du feu ne sont pas encore connues.

Le même spécialiste a annoncé l’arrivée, hier soir, à Alicante, de trois (3) embarcations à leur bord 32 Algériens dont une femme enceinte.

Par ailleurs, les services maritimes de la garde civile de Carthagène ont sauvé une embarcation avec 17 personnes à bord, dont des femmes et 4 bébés. Les mêmes services avaient intercepté, quelques heures plus tôt, 5 embarcations transportant 41 personnes dont 2 femmes.

Les services maritimes de la garde civile de Cartagena, Murcia, ont sauvé 8 (huit) Algériens candidats à l’immigration clandestine, partis des côtes de Mostaganem, alors que dans la nuit de vendredi dernier, 9 harraga dont 2 femmes ont été secourus à Almeria.

Les services maritimes de la garde civile de Formentera, îles de Baléares, ont sauvé une embarcation à son bord 12 harraga algériens.

Le même spécialiste des questions migratoires a indiqué, mardi dernier, que plus de 700 candidats à l’émigration clandestine, dont plus de 600 Algériens – hommes, femmes et enfants – ont été interceptés, depuis samedi dernier, par la Guardia civile espagnole dans différentes villes côtières, dont Almería, Murcia, Alicante et les îles Baléares.