Abdelhakim Djebrani : « Les bacheliers seront fixés sur leur orientation, le 8 août»

Université : Vers l'adoption de l'enseignement à distance

Le directeur des Finances au ministère de l’Enseignement supérieur, Abdelhakim Djebrani, a déclaré aujourd’hui que Le Bac 2021 a battu un record. Intervenant à la radio Chaine 3 il a donné quelques chiffres à l’appui : « La session du Baccalauréat 2021 a enregistré la deuxième meilleure performance depuis l’indépendance, plus 345 mille bacheliers, après celle de 2015, soit un accroissement de 23,5%, ce qui fait près de 66 mille bachelier en plus.» Aujourd’hui s’achève la première phase des préinscriptions. « Les parents et les bacheliers ont encore 2 jours pour confirmer ou réajuster leurs fiches de vœux. Le dernier délai est fixé au 31 juillet », rappele-t-il.

« Ce système a prouvé sa transparence puisque tout se fait en ligne », estime Abdelhakim Djebrani. Le choix final dépend de plusieurs facteurs, explique le responsable : « il y a le vœu exprimé mais aussi, la moyenne générale obtenue, les notes dans les différentes matières essentielles et il y a aussi la capacité d’accueil pour chaque filière en termes d’encadrement et d’infrastructure, mais également, la répartition par circonscriptions géographiques. C’est la combinaison de ces paramètres qui nous permettent d’effectuer l’orientation »

« La liste des filières pour lesquelles chaque bachelier est éligible est le premier document à télécharger », rappelle Abdelhakim Djebrani. Cette liste précise les moyennes requises pour chaque choix. « Il faut au minimum 15/20 de moyenne au Bac pour accéder à la filière sciences médicales », cite-t-il à titre d’exemple. Pour autant, il prévient : « cette condition n’est pas suffisante, après, il y a un classement par ordre de mérite jusqu’à épuisement des classes ouvertes. »

Selon lui, « la moyenne minimale ne sera connue qu’à l’issue de la phase traitement des vœux, à savoir du 1er au 8. Le 8 août, au soir, les élèves seront fixés sur leur orientation.»

« Après avoir subi des évaluations par des pédagogues et pris en compte les doléances des élèves et de leurs parents des sessions précédentes, le système d’orientation comporte une nouveauté, cette année », confirme Abdelhakim Djebrani. « L’introduction de la moyenne pondérée vient corriger certaines frustrations enregistrées dans le traitement des orientations des années passées, qui laissait perplexes certains bacheliers car, à quelques centièmes près, leur moyenne générale ne leur permettait pas d’accéder à la filière de leur choix », explique-t-il.

« Avec cette pondération, la note dans la matière essentielle aura un coefficient de 1, alors que la moyenne générale au Bac compte double (coefficient 2) », souligne le responsable. « La note ou la moyenne des matières essentielles n’intervient qu’avec un poids du tiers, la moyenne pondérée sera donc calculée comme suit : la moyenne générale du bac multipliée par deux, plus la moyenne ou la note de la matière essentielle, le tout divisé par trois », précise encore Abdelhakim Djebrani. Cette méthode permet, selon lui, de « mettre en valeur la moyenne ou la note de la matière essentielle. »