Homela deuxSNTE : «La balle est dans le camp du ministère de l’Education»

SNTE : «La balle est dans le camp du ministère de l’Education»

Le syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) menace de reprendre ses mouvements de contestation dès la prochaine rentrée scolaire, si le ministère de l’Education nationale ne tient pas ses promesses et ses engagements quant à la concrétisation sur le terrain, des revendications socioprofessionnelles des enseignants.

« A l’issue de la réunion qui nous a regroupé lundi avec le ministre de l’Education nationale, le syndicat a tenu à informer le Premier ministre de la gravité de la situation des travailleurs du secteur et de la nécessité de résoudre leurs problèmes dans les plus brefs délais, car en cas de défaut d’y répondre, le syndicat et son Conseil national aura des décisions fortes à prendre par des mouvements de contestation, afin de réaliser les mêmes revendications et ce dès le début de la prochaine rentrée sociale et scolaire », indique le SNTE dans un communiqué rendu public aujourd’hui.

Pour rappel, sur le plan socioprofessionnel, le SNTE réclame l’amélioration des conditions socioprofessionnelles de l’enseignant et la revalorisation de son statut.

Le SNTE exige dans sa plate-forme de revendications notamment, la retraite proportionnelle, l’assimilation dans la classification du rang de l’emploi au reste des catégories d’enseignants du secteur, le moyen et le secondaire, le réexamen des heures de travail des enseignants du primaire par rapport au temps du travail du moyen et du secondaire, l’application immédiate du décret présidentiel 266/14 avec effet rétroactif depuis 2014, la réinstauration du système de spécialisation dans l’enseignement primaire.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine