Hirak : des marches empêchées dans plusieurs villes, plusieurs arrestations dont des journalistes et des chefs de partis

115ème vendredi du Hirak en Algérie : des milliers de manifestants ont marché ce 30 avril au centre-ville de la capitale Alger. (Crédit photo : Interlignes Algérie)

Les marches du Hirak de ce vendredi 117 ont été empêchées dans plusieurs villes du pays notamment à la capitale Alger. Des dizaines d’arrestations ont été opérées, dont des journalistes et des chefs de partis.

Ces marches du Hirak interviennent après le communiqué du ministère de l’intérieur de dimanche dernier dans lequel il a imposé des conditions dont une déclaration préalable des marches.

A Alger, la police déployée en force, a opéré plusieurs arrestations parmi les premier manifestants. Le CNLD a signalé l’arrestation du président du RCD Mohcine Belabbas et Athmane Mazouz, ex député du parti. Aussi Fethi Ghares du MDS.

La même source a signalé également l’arrestation de plusieurs journalistes qui ont été empêchés de faire leur travail. Parmi les journalistes arrêtés figurent Khaled Drareni, le photographe d’El Watan Sami Kharoum, Feriel Bouaziz, Kenza Khattou. Cette dernière a été violemment interpellée par les policiers, selon le CNLD. La connexion internet a été fortement perturbée.

Les policiers ont effectué des arrestations parmi les manifestants arrivant de Bab El Oued. Cette foule a été empêchée de démarrer. Mais beaucoup de manifestants sont revenus à la charge et tentaient toujours en milieu d’après-midi de marche sur le centre d’Alger.

Les forces d’ordre, qui ont dressé des cordons dans différents endroits, ont empêché et dispersé tous les rassemblements des manifestants. 

Dans d’autres villes, notamment à Tlemcen, Annaba, Constantine et Tizi-Ouzou, plusieurs arrestations ont été opérées. Néanmoins, la marche a pu avoir lieu à Tizi-Ouzou. Une grande foule a manifesté aujourd’hui à Béjaïa. 

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger