HomeLa uneL'Algérie a consacré 9,7 milliards de dollars en 2020 aux dépenses militaires

L’Algérie a consacré 9,7 milliards de dollars en 2020 aux dépenses militaires

L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), basé en Suède, a publié lundi 26 avril son rapport sur les dépenses militaires mondiales en 2020.

Les dépenses militaires de l’Algérie durant l’année dernière sont estimées à 9,7 milliards de dollars, en baisse de 3,4% par rapport à 2019 (10,3 milliards de dollars). Avec ces dépenses, l’Algérie se classe à la 24ème place mondiale et arrive en tête des pays africains.

En effet, au niveau continental, les autres pays les plus dépensiers en matière militaire : le Maroc (40ème place mondiale) a dépensé 4,8 milliards de dollars en 2020, l’Egypte (4,5 milliards de dollars), l’Afrique du Sud (3,1 milliards de dollars), le Nigéria (2,5 milliards de dollars), la Tunisie (1,1 milliard de dollars), le Kenya (1,1 milliard de dollars).

Les dépenses militaires en Afrique subsaharienne ont augmenté de 3,4 % en 2020 pour atteindre 18,5 milliards de dollars. Les plus fortes augmentations des dépenses sont enregistrées au Tchad (+31 %), au Mali (+22 %), en Mauritanie (+23 %) et au Nigeria (+29%), tous situés dans la région du Sahel, ainsi qu’en Ouganda (+46 %), a noté l’Institut basé en Suède.

Les dépenses militaires des pays africains en 2020 ont atteint 43,2 milliards de dollars, soit une hausse de 5,1%.

Les dépenses militaires mondiales s’élèvent à près de 2 000 milliards de dollars en 2020

Selon le SIPRI, malgré la pandémie du coronavirus (Covid-19), les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 2,6% l’année dernière par rapport à 2019. Ainsi, le total de ces dépense est estimé, selon les données du SIPRI, à 1 981 milliards de dollars. « Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle de ces dépenses depuis la crise économique et financière mondiale de 2009 », indique l’Institut international. 

Ces chiffre représente les dépenses de 40 pays. Les cinq pays les plus grands dépensiers en 2020, qui concentrent 62 % des dépenses militaires mondiales, sont les États-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie et le Royaume-Uni. Les dépenses militaires de la Chine ont augmenté pour la 26ème année consécutive, a relevé le même Institut. 

En 2020, les dépenses militaires américaines ont atteint un montant estimé à 778 milliards de dollars, soit une augmentation de 4,4 % par rapport à 2019. En tant que plus grand dépensier militaire au monde, les États-Unis représentent 39 % des dépenses militaires mondiales en 2020. C’est la troisième année consécutive d’augmentation des dépenses militaires américaines, après sept années de baisses continues.

Les dépenses militaires de la Chine, deuxième plus grand dépensier au monde, sont estimées à 252 milliards de dollars en 2020. Cela représente une augmentation de 1,9 % par rapport à 2019 et de 76 % par rapport à la décennie 2011-2020.

Les dépenses militaires de la Russie ont augmenté de 2,5 % en 2020 pour atteindre 61,7 milliards de dollars. C’est la deuxième année consécutive d’augmentation. Néanmoins, les dépenses militaires réelles de la Russie en 2020 sont de 6,6 % inférieures à son budget militaire initial, une baisse plus importante que les années précédentes.

L’Arabie Saoudite, 6ème plus grand dépensier avec 57,5 milliards de dollars

En Europe, les dépenses militaires ont augmenté de 4,0 % en 2020. Avec un total de 59,2 milliards de dollars, le Royaume-Uni devient le cinquième plus grand dépensier en 2020. Les dépenses militaires du Royaume-Uni sont de 2,9 % supérieures à celles de 2019, mais inférieures de 4,2 % à celles de 2011. L’Allemagne a augmenté ses dépenses de 5,2 % à 52,8 milliards de dollars, ce qui en fait le septième plus grand dépensier en 2020. Les dépenses militaires de l’Allemagne sont 28 % plus élevées qu’en 2011. Avec 52,7 milliards de dollars, la France est le 8ème plus grand dépensier en 2020.

À l’instar de la Chine, l’Inde (72,9 milliards de dollars), le Japon (49,1 milliards de dollars), la Corée du Sud (45,7 milliards de dollars) et l’Australie (27,5 milliards de dollars) sont les plus grands dépensiers dans la région Asie-Océanie. Les quatre pays ont augmenté leurs dépenses militaires entre 2019 et 2020 et au cours de la décennie 2011-2020.

En Amérique du Sud, les dépenses militaires ont diminué de 2,1 % pour s’établir à 43,5 milliards de dollars en 2020. Cette diminution est en grande partie due à une baisse de 3,1 % des dépenses du Brésil, le plus grand dépensier militaire de la sous-région.

Les dépenses militaires combinées des 11 pays du Moyen-Orient, pour lesquels le SIPRI dispose de données, ont diminué de 6,5 % en 2020, à 143 milliards de dollars. L’Arabie Saoudite est le 6ème plus grand dépensier avec 57,5 milliards de dollars, représentant 2,9% des dépenses militaires mondiales.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine