Enseignement supérieur : seulement 1000 enseignants sur 62 000 maîtrisent l’anglais (ministre)

Enseignement supérieur : seulement 1000 enseignants sur 62 000 maîtrisent l'anglais (ministre)

L’Algérie qui veut remplacer la langue française par la langue anglaise comme deuxième langue d’enseignements dans le supérieur à côté de l’arabe, est confrontée au manque d’enseignants universitaires qui maîtrisent l’anglais.

En effet, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdelbaki Benziane, a fait état, ce mardi 6 avril 2021, du nombre d’enseignants qui maîtrisent l’anglais.

Cité par le journal El Khabar, le ministre, a indiqué que sur les 62 000 enseignants exerçant dans les différents  établissements supérieurs, seulement 1000 d’entre eux maîtrisent l’anglais.

Selon la même source, Abdelbaki Benziane a mis l’accent sur la nécessité de former les enseignants pour qu’ils maîtrisent cette langue.

Le ministre s’est exprimé lors d’une visite de travail dans la wilaya de Constantine où il a rencontrée la famille universitaire qui lui a exprimé ses préoccupations.

Pour rappel, en janvier dernier, l’Algérie avait envoyé 140 étudiants pour être formés à l’Université irlandaise de Limerick (UL) dans le cadre de la préparation du passage du français à l’anglais comme langue d’enseignement à l’université.

L’Algérie a consacré 10 millions d’euros pour ce programme dans lequel les étudiants algériens feront un doctorat de 4 ans à l’université irlandaise, avait rapporté le médias irlandais Laois Nationalist.

L’université en question avait indiqué que « le partenariat s’inscrit dans le cadre d’une initiative de l’Algérie visant à passer du français à l’anglais comme langue officielle d’enseignement et d’apprentissage au troisième niveau ».

Colloque MDI