Benabderrahmane : « la fermeture de certains ports secs est une décision souveraine »

Benabderrahmane :

Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a réagi, ce lundi, à la décision de fermeture de certains ports secs qu’il a qualifiée de « décision souveraine ».

Dans une déclaration à la presse en marge des Assises nationales sur l’économie de la connaissance, au Centre international des conférences (CIC) à Alger, le ministre des Finances a déclaré que la fermeture de certains ports secs est « une décision souveraine » et que cette fermeture demeurera « jusqu’à ce qu’on revienne au fonctionnement normal et et normatif de nos infrastructures portuaires ».

« Nous avons suffisamment d’infrastructures qui puissent répondre à la maîtrise des flux commerciaux de l’Algérie », a-t-il affirmé, en ajoutant que la fermeture de certains ports secs n’aura aucun impact.

Dimanche 28 mars 2021, le directeur général des Douanes a notifié une décision de fermeture de seize (16) ports relevant des directions régionales d’Alger, Oran Annaba, Constantine et Sétif. Cette décision de fermeture de ces ports secs a été notifiée aux directeurs régionaux des Douanes, les chefs des services régionaux des contrôles à postériori, les chefs des inspections divisionnaires des Douanes. Elle a été également adressée à l’inspecteur général des Douanes, les directeurs d’études, les directeurs centraux et le directeur CNTSID.

Selon la note du DG des Douanes, cette décision de fermer les 16 ports secs intervient suite au rapport de la commission nationale chargée de la vérification, de l’inspection et de l’audit des ports secs et en exécution des décisions des pouvoirs publics.

Les ports secs concernés sont : EPE/SPA Algerian Containers Services (ACS), filiale du port d’Alger ; Société nationale des transports routiers (ACS SNTR SPA) ; SPA ANISFER ; Rouiba Terminal Conteneurs SPA ; SARL Alpha Investements ; SARL Terfort; SARL Oum Derman Entrepôt Public ; SARL Sud Entrepôt et Auxiliaire II ; SARL Yanis Port Sec. Ces ports secs relèvent tous de la direction régionale d’Alger Extérieur.

La décision de fermeture concerne aussi les ports secs : SARL Avicomar et SARL PSDA relevant de la direction régionale d’Annaba. L’Entreprise portuaire de Skikda (EPS) relevant de la direction régionale de Constantine. L’Entreprise portuaire de Béjaïa (Tixter), relevant de la direction régionale de Sétif, et en fin, SARL Catram Logistic relevant de la direction régionale d’Oran.

A cet effet, le directeur général des Douanes a demandé aux destinataires de la note « de procéder immédiatement à la suspension ou le maintien de la suspension des transferts des marchandises vers les dits ports secs, de notifier cette décision aux exploitants des ports secs avec accusé de réception et d’engager les formalités légales et réglementaires de fermeture ».

Le DG des Douanes, qui a mentionné « la sauvegarde des intérêts du Trésor, des deniers publics et es intérêts des tiers », a demandé aux destinataires de la note de « prendre toutes les mesures légales et réglementaires en coordination avec l’ensemble des intervenants dans la chaîne du commerce extérieur pour la prise en charge optimale des marchandises déparquées aux ports maritimes » et que « les services des Douanes doivent s’organiser pour assurer un travail en continu au niveau des ports maritimes ».

« Des comptes-rendus de l’exécution de cette note doivent être transmis aux directions centrales concernées (D01, D02, D03, D05, D07) », a indiqué le DG des Douanes, qui a dit « attacher du prix à la stricte application » de cette note.

Colloque MDI