L’Algérie récupère ses biens immobiliers en France

L'Algérie récupère ses biens immobiliers en France

L’Algérie a procédé à la récupération des ses biens immobiliers abandonnés ou cédés aux proches de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika en France, a rapporté le magazine Jeune Afrique qui cite l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Antar Daoud.

Selon la même source, il y a pas moins de 44 biens sur 46, dont des châteaux, des domaines, des immeubles situés en France, essentiellement à Paris, qui ont été déjà récupérés par l’ambassadeur d’Algérie à Paris.

Jeune Afrique a précisé que parmi ces biens, il y a deux cas d’appartements situés à Paris de plus de 160 m2 qui sont en passe d’être réglés. Le premier aurait été habité par un ancien sénateur qui a soutenu Bouteflika, et le second par un député. Les noms de ces personnes n’ont pas été précisés.

L’Etat algérien a également récupéré le château de Julhans, situé dans un domaine de 320 hectares à Marseille (Sud de la France), a ajouté la même source qui a souligné que ce château construit en 1639 et comprenant une chapelle, a été laissé à l’abandon avant d’être occupé par une association de pieds-noirs, qui a fini par être délogée.

Toujours dans le Sud de la France, précisément dans la Drôme, un autre château  (Lapeyrousse) a été récupéré récemment, après une longue procédure judiciaire entamée par le consulat d’Algérie à Lyon.