Homela deuxAlgérie : Une famille de 5 personnes a besoin d'un salaire minimum...

Algérie : Une famille de 5 personnes a besoin d’un salaire minimum de 81 000 Da/mois

Une famille algérienne composée de 5 personnes (les parents+3 enfants) a besoin d’un salaire minimum mensuel de 81 000 dinars pour assurer ses besoins essentiels.

C’est ce qu’indique une étude réalisée par le syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap) et la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA).

L’étude publiée mardi 2 mars 2021 détaille toutes les dépenses, mais en ne prenant en compte que les seuls besoins essentiels pour une famille de 5 personnes.

Elle précise qu’un salaire minimum de 81 751,14 DA est indispensable pour assurer les besoins essentiels de la famille de 5 membres contre 73 027 Da/mois en 2017, soit une augmentation de 8750 DA (+12%).

Dans le détail, sachant qu’il ne s’agit que de la moyenne, une famille de 5 personnes doit dépenser 22 630 dinars/mois pour les dépenses en matière d’alimentation (viande rouge, viande blanche, légumes frais, produits de base tels que l’huile, la farine, le sucre…).

Cette même famille doit également dépenser en matière de santé 5 271,15 DA/mois, et 31 100 DA/mois pour ce qui est du logement, de l’entretien et des charges quotidiennes. Pour la scolarité des enfants, elle doit débourser 1 250 DA mensuellement.

« Plus de 70% des emplois dans notre pays sont dans les secteurs privés. Mais, 50% des emplois sont informels, et plus de 6 millions de personnes actives dans les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, de la transformation ne sont pas déclarées et n’ont pas de couverture sociale », relève l’étude.

La même source rappelle : « Les derniers mois, le gouvernement a pris des mesures fiscales pour soutenir les entreprises. Il a également octroyé des aides exceptionnelles aux  »petits métiers », à hauteur de 30 000 Da pour une période de trois mois, et une allocation de 10 000 Da pour les familles nécessiteuses, mais ces aides ont touchés que 5% des familles ».

La même étude note que la crise du Covid-19 a eu un effet dévastateur sur tous les secteurs sociaux et économiques : dépréciation du dinar, inflation, entreprises à l’arrêt… « L’économie algérienne subit de plein fouet les conséquences de l’épidémie liée au coronavirus, qui vient s’ajouter à la crise pétrolière ».

Selon la même source, la pandémie du Covid-19, qui a provoqué l’arrêt des activités économiques, a fait que un grand nombre de pères de famille n’ont aucune rentrée d’argent.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine