Oran : le jeune youtubeur Fekrinho retrouvé mort

Oran : le jeune youtubeur Fékrinho retrouvé mort

Porté disparu depuis la matinée de mercredi dernier, le corps sans vie du jeune youtubeur de 24 ans, Fekri Benchenane, dit « Fekrinho », a été retrouvé, ce lundi 28 février 2021, dans une zone rocheuse près de la plage Cap Rousseau à Oran

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la direction de la protection civile d’Oran a annoncé: « Nos éléments sont intervenus ce matin vers 12h27 au niveau de la zone rocheuse près de la place Cap Rousseau dans la commune de Bir El Djir à Oran pour récupérer un corps sans vie de sexe masculin », elle a précisé que les services spécialisés de la Protection civile sont en train d’identité le corps. 

Mais il s’est avéré que c’est bien le corps du jeune youtubeur. C’est son frère qu’il l’a confirmé. Pour l’instant aucune information concernant les circonstances de sa mort n’a été communiquée.

Disparition mystérieuse

Le jeune « Fekrinho » s’était rendu tôt mercredi en voiture à la forêt de Canastel pour faire son jogging. Depuis, le jeune a disparu mystérieusement. « Vers 8h30, ses proches ont commencé à s’inquiéter lorsqu’il a tardé à rentrer et qu’il ne répondait pas au téléphone. En fin d’après-midi, il n’avait toujours pas réapparu, il était alors évident pour sa famille et ses amis qu’il lui était arrivé un malheur », a relaté Le Soir d’Algérie.

Selon la même source, la première chose suspectée, « une agression pour le vol de sa voiture une Polo blanche ». Mais, « le véhicule en question a été retrouvé garé à l’entrée de la forêt en question. » Plus tard, la vérification de la caméra de surveillance de l’entrée de la forêt a montré, selon un de ses amis, « Fekrinho en train de garer et pénétrer dans la forêt pour entamer son jogging, mais à aucun moment on le voit ressortir. Il est donc quelque part à l’intérieur ».

Ensuite, ses amis ont organisé des recherches appuyées le lendemain par les forces de sécurité, la Protection civile et de nombreux bénévoles. Jusqu’à hier, aucune trace du jeune homme.

Selon Le Soir d’Algérie, la Protection civile, en collaboration avec la Gendarmerie nationale, a mobilisé 100 agents, et trois chiens de recherche « qui ont suivi l’odeur du vêtement appartenant à Fekri Benchenane, remis par ses parents, jusqu’à une falaise qui donne sur un récif rocheux surplombant la mer. »

Colloque MDI