Pétrole : le Brent pourrait atteindre 75 dollars au 3è trimestre

Le prix du baril de Brent a repris ce lundi sa tendance haussière, après deux baisses consécutives la semaine passée. À 17h30, il s’affiche à 63,75 dollars/baril.

En hausse de 25 % depuis le début de l’année, le pétrole devrait poursuivre sa tendance haussière, selon la banque d’investissement américaine Goldman Sachs, rapporte ce lundi 22 février 2021 l’agence Bloomberg.

Goldman Sachs prévoit le Brent à 75 $ le baril alors que la consommation continue de se redresser plus rapidement que l’offre de l’OPEP + et du schiste. Un affaiblissement du dollar contribue également à soutenir les prix, renforçant l’attrait pour les produits de base évalués dans la devise.

« Les Saoudiens ont réussi à faire reculer les prix du pétrole américain au-dessus de 60 dollars le baril, et cela va rester là », a déclaré Michael Lynch, président de Strategic Energy & Economic Research, selon la même source.

« Ce sera probablement le cas à moins qu’il y ait une véritable augmentation de la production américaine de schiste dans le Permien, ce qui semble peu probable », a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite et la Russie, quant à elles, se dirigent vers une réunion OPEP + la semaine prochaine avec des opinions divergentes sur l’opportunité d’ajouter plus d’offre au marché en avril.

Le royaume veut maintenir sa production stable, selon les délégués, mais Moscou indique qu’il veut toujours procéder à une augmentation.

La banque américaine Goldman Sachs prévoit que le Brent atteindra 70 dollars le baril au deuxième trimestre et 75 dollars les trois mois suivants, 10 dollars au-dessus de ses prévisions précédentes, selon une note, selon le même média.

La consommation reviendra à ses niveaux d’avant le virus d’ici fin juillet, tandis que la production des principaux producteurs restera «très inélastique» face à la hausse des prix, a indiqué la banque.

Colloque MDI