Des milliers d’Algériens dans la rue pour le 2ème anniversaire du Hirak

Des milliers d'Algériens dans la rue pour le 2ème anniversaire du Hirak

Des milliers de manifestants ont défilé lundi à Alger-Centre (le centre de la capitale) et dans le reste du pays, à l’occasion du deuxième anniversaire du mouvement populaire « Hirak ».

Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du pays notamment à Alger, Oran, Béjaïa, Tizi-Ouzou, Bouira, Annaba, Sétif, Mostaganem, Tlemcen, Guelma, Béchar, Bordj Bou Arreridj… Ce sont les premières marches du Hirak depuis sa suspension en mars 2020 en raison de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

 

A Alger, les services de sécurité ont fermé les accès à la capitale en installant des barrages filtrants sur plusieurs axes routiers. Au centre ville, un important dispositif policier a été déployé depuis les premières heures de la journées. On pouvait entendre des hélicoptères de la police survoler la capitale.

https://twitter.com/epsilonov71/status/1363858416100380678?s=20

Les services de sécurité ont également procédé à des interpellations de manifestants. Mais, cela n’a pas empêché les algérois d’affluer en milliers vers Alger-Centre pour manifester à l’occasion de l’An II du Hirak.

Parmi les slogans que les manifestants chantaient à l’adresse du pouvoir : « Nous ne sommes pas venus pour l’anniversaire (du Hirak), nous sommes venus pour que vous partiez ». « Etat civil non militaire ».

Des figures connues du Hirak ont participé à la manifestation qui s’est déroulée à Alger à l’instar du militant politique Karim Tabbou et Mohcine Belabbas, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a signalé plusieurs arrestations de manifestants dans plusieurs wilayas : Oran, Mostaganem, Tébessa, Tiaret, Alger, M’sila.

Jeudi dernier, dans un discours à la Nation, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décrété une grâce présidentielle en faveur des détenus du Hirak. Selon le CNLD, 38 détenus ont été libérés jusqu’à dimanche 21 février 2021.

MDI Alger