Brahim Zitouni: « Le Hirak n’est pas en rupture avec le mouvement national »

Brahim Zitouni: « Le Hirak n’est pas en rupture avec le mouvement national »

L’analyste politique Brahim Zitouni a indiqué aujourd’hui que le Hirak n’est pas en rupture avec le mouvement national. Il en est, selon lui, le prolongement. « Nous ne sommes plus dans la construction de l’Etat, mais dans la mise en place d’une démocratie dans la perspective de la réforme constitutionnelle adoptée par le président Tebboune », a-t-il déclaré lors de son passage à la radio chaine 3.

L’analyste rappelle les différentes mesures prises par le chef de l’Etat et qui, selon lui, traduisent dans les faits les acquis du mouvement social. Soulignant le rôle de l’ANP dans l’accompagnement du peuple sur le chemin de la démocratie, L’invité de la Chaîne fait un parallèle avec l’ALN qui avait conduit le peuple vers l’indépendance nationale. « Si pendant la guerre de libération nationale, c’était l’ALN qui a attiré le peuple vers le combat, aujourd’hui, l’ANP a accompagné le peuple pour faire naître une Algérie nouvelle », considère-t-il.  

Dans ce contexte marqué par « un mondialisme agressif » et une situation régionale instable, l’analyste recommande de poursuivre les efforts de renforcement de la cohésion sociale et la réforme démocratique. « L’Etat doit s’appuyer sur l’ensemble des dimensions qui lui permettent de renforcer la sécurité », insiste-t-il en précisant qu’il s’agit, particulièrement, de « renforcer la dimension sociale et démocratique » pour faire barrage aux entreprises de déstabilisation visant l’Algérie.

Colloque MDI