Education: Les syndicats reviennent à la charge

Education: Les syndicats reviennent à la charge

Le secteur de l’éducation risque de renouer avec la protestation. C’est en tous les cas ce qu’a fait entendre la confédération des syndicats algériens (CSA) qui s’est réunie, hier, au siège de l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef). La CSA regroupe pour rappel, UNPEF-CNAPESTE-SNAPEST-SNTE-CELA-SATEF.

Les syndicats dénoncent, dans un communiqué, la «dégradation» du pouvoir d’achat. Ils se plaignent du retard dans l’agrément de leur Confédération (CSA), dont le congrès constitutif s’est tenu il y a plus de deux ans.

Les syndicats ont décidé, lors de la réunion, de réitérer les mêmes revendications contenues dans leur plateforme adressée aux autorités (pouvoir d’achat, retraite, dialogue social, libertés syndicales…). Les partenaires sociaux considèrent qu’ils ont été ignorés et le sont encore aujourd’hui.

Au final, la confédération estime qu’elle a toujours cherché et s’efforce de relier les canaux de dialogue et d’étendre les ponts de communication avec la tutelle dans le cadre des textes légaux en vigueur afin de fournir des conditions matérielles et morales à ses travailleurs et salariés du secteur,  qui permettent l’accès à une éducation de qualité au rythme des évolutions et à une école publique algérienne de qualité et cela ne sera atteint qu’après une volonté politique qui aboutit à un dialogue dans le contexte d’un réel pluralisme syndical.

Les syndicats avertissent à la fin, sur la poursuite de la situation telle qu’elle est, et « la poursuite de la politique d’évasion et de retardement de la solution des problèmes accumulés dans le secteur », qui annoncent, selon eux, une explosion de la situation du secteur de l’éducation.

MDI Alger