Le président Tebboune de retour en Algérie

Tebboune promeut dix circonscriptions administratives du Sud en wilayas à part entière

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est rentré, ce vendredi 12 février 2021, en Algérie après un séjour d’un mois en Allemagne pour soins médicaux, annonce l’agence officielle APS.

Selon la même source, le président de la République a été accueilli à son arrivée à l’aéroport militaire de Boufarik (Blida, Ouest d’Alger) par le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et le chef d’Etat major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d’Armée, Saïd Chanegriha et le directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Baghdad Daidj.

Le chef de l’Etat est retourné en Allemagne le 10 janvier dernier pour soigner des complications liées à sa contamination par le coronavirus (Covid-19).

Le 20 janvier, dix jours après son départ, la Présidence de la République avait annoncé que le président a subi avec réussite une opération chirurgicale au niveau du pied droit.

Pour rappel, le 28 octobre 2020, le président Tebboune avait été transféré en Allemagne après sa contamination par le coronavirus. Hospitalisé pendant deux mois, il avait regagné le pays fin décembre dernier. 

Le lendemain de son retour, il avait procédé à la signature de la loi des finances pour l’exercice en cours et de la nouvelle Constitution adoptée lors du référendum du 1er novembre de l’année passée. Il avait également tenu une réunion du Haut Conseil de Sécurité avec le chef de l’état-major de l’Armée, le général-major Said Chanegriha.

Le président Tebboune avait aussi présidé début janvier dernier un Conseil des ministres, le premier depuis le 4 octobre de l’année dernière. Il avait également limogé le ministre des Transports, Lazhar Hani, et le PDG d’Air Algérie, Bekhouche Alleche. 

Juste avant son retour en Allemagne, le président Tebboune avait critiqué le Gouvernement. « Le gouvernement, comme on l’a dit, il y a du bon et du moins bon », avait-t-il dit dans une brève déclaration filmée par la télévision nationale. Cette déclaration avait, depuis, alimenté les rumeurs sur un prochain remaniement du Gouvernement.

Colloque MDI