Refus de visas aux Algériens : Un sénateur français demande des explications

Refus de visas aux Algériens : Un sénateur français demande des explications

Dans une question écrite adressée le 28 janvier dernier au gouvernement, le sénateur du parti Les Républicains, Pierre Charon, a demandé des explications concernant le taux de refus élevé de visas dans certains pays, notamment l’Algérie.

Le sénateur français se base sur un rapport d’information « sur la politique des visas » déposé par deux députés au nom de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Ce rapport regrette l’importance des taux de refus de visas dans certains pays. « Le taux de refus moyen à l’échelle mondiale était de 16,3 % en 2019, mais en Algérie, ce taux atteignait 45 % », a indiqué le sénateur qui a ajouté : « Vos rapporteurs s’interrogent sur cette volonté clairement chiffrée et objective de fermer la porte de notre pays aux Algériennes et aux Algériens ».

Les rapporteurs regrettent aussi que le prix demandé à l’occasion d’une demande de visa « peut apparaître très élevé compte tenu du niveau de vie dans certains pays ».

Ils constatent que les refus et les difficultés de procédures sont vécus « par certains demandeurs comme une forme d’humiliation », a fait savoir M. Pierre Charon qui a rappelé que les rapporteurs proposent d’engager une réflexion sur l’amélioration de la motivation des refus.

Ils regrettent que la politique des visas accorde une place disproportionnée aux risques migratoires au détriment de l’attractivité de notre pays, a soutenu le sénateur français qui a conclu sa question écrite adressée au ministre de l’Europe en demandant quelles sont les suites que le Gouvernement envisage de donner à ce rapport parlementaire.

Le jeudi 21 janvier dernier, le ministère français de l’Intérieur a rendu public les statistiques annuelles en matière d’immigration, d’asile et d’acquisition de la nationalité française, dans un contexte fortement marqué par la crise sanitaire de la Covid-19 qui a contraint les flux migratoires.

Concernant la délivrance des visas pour les Algériens, la France a délivré 73.276 visas aux Algériens en 2020, contre 274.421 visas délivrés en 2019, ce qui place l’Algérie à la 3e place des 15 nationalités auxquelles est délivré le plus grand nombre de visas, pour l’année 2020.

Pour rappel, le Conseil d’État a suspendu, le 22 janvier dernier, le gel de la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non-européens résidant en France, décidé par le gouvernement à cause de la crise sanitaire de la Covid-19.

 

 

Colloque MDI