Le point sur la pandémie : L’OMS prête à enquêter à Wuhan

Le point sur la pandémie : L'OMS prête à enquêter à Wuhan

Voici les faits marquants sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus de 100 millions de contaminations et 2,17 millions de morts : La pandémie a fait au moins 2,17 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi jeudi par l’AFP à partir de sources officielles. Plus de 100,8 millions de cas d’infection ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (432.603), suivis du Brésil (221.547), de l’Inde (153.847), du Mexique (153.639) et du Royaume-Uni (101.887).

Le nombre de victimes à l’échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

L’OMS prête à enquêter à Wuhan : Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont sortis de leur quarantaine jeudi à Wuhan, pour entamer leur enquête sur les origines du nouveau coronavirus, plus d’un an après l’apparition de l’épidémie dans cette ville du centre de la Chine. Les Etats-Unis, qui ont détecté les premiers cas de variant sud-africain, réclament une enquête « claire et poussée ».  

Gestion du virus,  le Brésil a été le pire, la Nouvelle-Zélande la meilleure (étude) : C’est le Brésil qui a le plus mal géré la pandémie de Covid-19 alors que la Nouvelle-Zélande est la meilleure élève de la planète, selon une étude publiée jeudi par un groupe de réflexion australien.   L’Institut Lowy de Sydney a évalué près d’une centaine de pays sur la base de six critères, parmi lesquels les cas confirmés de nouveau coronavirus, les décès et les dispositifs de dépistage.

En Allemagne, restrictions de vols envisagées : L’Allemagne envisage une réduction drastique du trafic aérien avec le Royaume-Uni, le Brésil, l’Afrique du Sud et le Portugal, des pays qu’elle considère comme les plus affectés par les nouveaux variants du coronavirus, a annoncé le ministre de l’Intérieur. Un projet sera présenté vendredi par le gouvernement.

AstraZeneca mis en cause : La commission de vaccination allemande déconseille le vaccin AstraZeneca pour les plus de 65 ans. Faute de preuve d’efficacité pour les plus âgés, le vaccin développé avec l’université d’Oxford « est actuellement recommandé uniquement pour les personnes âgées de 18 à 64 ans ». 

Le laboratoire assure que « les dernières analyses confirment l’efficacité du vaccin dans le groupe des plus de 65 ans ». Au Royaume-Uni, il est administré à toutes les catégories d’âge.  Par ailleurs, le laboratoire subit les foudres de l’UE en raison des retards de livraisons en Europe. 

« Trop tôt » pour l’Europe : Il est « trop tôt pour lâcher du lest » sur les restrictions en Europe, malgré le recul des nouveaux cas dans de nombreux pays, affirme la direction régionale de l’OMS. Trente pays (sur les 53 de la région) ont vu une diminution significative du taux d’incidence cumulée sur 14 jours.

Le Portugal, qui a atteint 300 morts en 24 heures, va limiter les déplacements à l’étranger de ses ressortissants pendant 15 jours. 

En France, il reviendra au Parlement de trancher la semaine prochaine sur de nouvelles restrictions qui pourraient être dévoilées par le président Macron ce week-end ou lundi.  

Vaccination au Maroc et en Algérie : Les premières doses du vaccin russe Spoutnik V arriveront vendredi en Algérie et la campagne de vaccination contre le coronavirus débutera dès le lendemain à Blida (centre).

Au Maroc, le roi Mohammed VI a été vacciné jeudi contre le coronavirus, donnant ainsi le coup d’envoi à la campagne nationale de vaccination.

La Bolivie reçoit un premier lot de Spoutnik V : La Bolivie a reçu jeudi un premier lot de 20.000 doses du vaccin russe Spoutnik V destiné à la vaccination des personnels de santé, a indiqué le gouvernement. La distribution de ces vaccins dans tout le pays débutera dès vendredi.

En Colombie, un millier de migrants, en majorité haïtiens et cubains, sont bloqués dans le nord du pays du fait de la fermeture des frontières en raison de la pandémie.

Le Royaume-Uni ferme ses frontières aux Emirats arabes unis : Le Royaume-Uni a annoncé jeudi fermer ses frontières aux non-résidents arrivant des Emirats Arabes Unis, dont Dubaï, très prisé des touristes, afin d’éviter l’importation d’un variant du coronavirus apparu en Afrique du Sud.  

Afp

Colloque MDI