Accueilla deuxProcès du montage automobile : La Cour d’Alger rend son verdict

Procès du montage automobile : La Cour d’Alger rend son verdict

- Advertisement -

La Cour d’Alger a rendu ce jeudi 28 janvier 2021 son verdict dans l’affaire de corruption liée au montage automobile et au financement occulte de la campagne électorale de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika qui briguait un cinquième mandat.

L’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia, a été condamné à une peine de 15ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars. Abdelmalek Sellal, ancien premier ministre, a été condamné à 12 ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars, rapportent ce jeudi 28 janvier 2021 plusieurs médias.

The graduate Fair

Youcef Yousfi, ministre de l’Industrie et des Mines, est condamné à 3 ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars. Mahjoub Beddah, ministre de l’Industrie et des Mines, a été condamné à deux ans les deux de prison ferme.

Nouria Yamina Zerhouni, ancienne wali de Boumerdès, a été acquittée. Quant à l’homme d’affaires Mazouz Ahmed, il a été condamné à 4 ans de prison ferme. Bairi Mohamed a été condamné à 3 ans de prison ferme, et Larbaoui  Hassan condamné à 4 ans de prison ferme.

Ali Haddad, ancien président du Forum des chefs d’entreprise et homme d’affaires a été condamné à 4 ans de prison et la même amende, Fares Sallal, fils du Premier ministre, a deux ans de prison ferme.

Mustapha Abdelkrim, ancien cadre au ministère de l’Industrie, a été acquitté, Amine Tira, ancien cadre au ministère de l’Industrie a été condamné à deux ans de prison ferme et Alouane Mohamed a été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis.

D’autres amendes complémentaires ont été prononcées contre les opérateurs économiques à l’exemple d’Ahmed Maazouz avec 39 milliards et 750 millions de centimes, Hassan Larbaoui avec 87 milliards et 827 millions de centimes et Mohamed Bairi avec 650 millions de dinars

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine