Le point sur la pandémie : le fossé vaccinal entre riches et pauvres se creuse

Le point sur la pandémie : le fossé vaccinal entre riches et pauvres se creuse

Voici les faits marquants sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Fossé entre riches et pauvres : Le fossé vaccinal entre riches et pauvres se creuse, s’est inquiété l’OMS, qui a besoin de 26 milliards de dollars pour son dispositif accélérant l’accès aux outils de lutte contre le Covid-19. « Le nationalisme vaccinal pourrait coûter à l’économie mondiale jusqu’à 9.200 milliards de dollars », a déclaré aux journalistes le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, citant une nouvelle étude de la Chambre de commerce internationale.

Manifestations contre les restrictions se multiplient : Pour la deuxième nuit consécutive, plusieurs villes des Pays-Bas étaient le théâtre d’émeutes lundi, après l’imposition ce week-end d’un couvre-feu afin de lutter contre la pandémie. 

Au Proche-Orient, des affrontements ont opposé à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, les forces de sécurité à des jeunes manifestants opposés au confinement, la Croix-Rouge libanaise faisant état de plus de 30 blessés.

Immunité collective aux USA : Les Etats-Unis se rapprocheront de l’immunité collective face au Covid-19 d’ici l’été, a estimé le président américain Joe Biden, affichant sa confiance dans le déploiement des vaccins. « Je suis confiant dans le fait que d’ici l’été nous nous serons nettement rapprochés de l’immunité collective », a déclaré le nouveau locataire de la Maison Blanche. Un cas de variant du coronavirus, initialement repéré au Brésil, a été identifié pour la première fois aux Etats-Unis, ont indiqué lundi les autorités du Minnesota.

Moderna se dit efficace contre les variants : Le vaccin anti-Covid de Moderna reste efficace contre les variants du coronavirus, notamment le britannique, mais une réduction dans la protection est observée contre le variant sud-africain, a annoncé la société américaine. Moderna va lancer « par précaution » des essais pour tester une dose additionnelle développée spécifiquement contre le variant sud-africain.

Vaccins, Merck et Pasteur renoncent : Le laboratoire pharmaceutique américain Merck a annoncé lundi qu’il interrompait le travail sur deux potentiels vaccins contre le Covid-19, dont l’un développé en collaboration avec l’institut Pasteur. 

Les premiers essais cliniques sur ces deux vaccins ont montré que « la réponse immunitaire était inférieure à celle provoquée par une infection naturelle et à celle rapportée pour les autres vaccins » contre le Covid-19, a expliqué Merck.

AstraZeneca, l’UE hausse le ton : La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé le PDG d’AstraZeneca pour qu’il honore les livraisons de vaccin anti-Covid avec l’UE tandis que la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides a jugé « pas acceptables » les retards annoncés.

Les livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford seront moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d’une « baisse de rendement » sur un site de fabrication, a prévenu le laboratoire britannique.

Assouplissement des restrictions en Californie : A la faveur d’une légère amélioration de la situation dans les hôpitaux, la Californie a assoupli les restrictions imposées sur certaines activités, ce qui pourrait dans certains cas permettre la réouverture de la restauration en extérieur et des salons de coiffure.

Malgré plus de trois millions de cas officiellement recensés, deux fois plus que début décembre, le gouverneur Gavin Newsom estime que son Etat a désormais « traversé le plus gros de cette résurgence ». « Avec effet immédiat, toutes les régions de l’Etat de Californie cessent d’être sous +confinement+ », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse.

Afp

MDI Alger