Attar instruit Sonelgaz de surseoir « provisoirement » à toute coupure d’électricité et de gaz

Gaz de schiste, Augusta, Situation de Sonatrach... ce qu'a dit Attar

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a instruit lundi la Sonelgaz de surseoir à l’opération de coupures d’électricité et de gaz aux citoyens à faible revenu et isolés ainsi que les usagers dont l’activité est sensible revenus.

« Conformément aux directives du président de la république et du premier ministre concernant l’allègement de l’impact économique de la pandémie Covid_19 sur le citoyen Algérien et vu la période hivernale que nous traversons, le ministre de l’Energie Monsieur Abdelmadjid Attar a instruit hier (lundi, ndlr) par courrier la Sonelgaz qui a engagé une large campagne de récupération des créances détenues sur ses clients, et qui sont très importantes, avec un impact très négatif sur l’équilibre financier de la société, et demandé de surseoir provisoirement en cette période d’hiver difficile à toute coupure d’électricité ou de gaz surtout pour les citoyens à faible revenu, isolés (zones d’ombre), et bien sur les usagers dont l’activité est sensible (administrations et services publics, unités / infrastructures de production employant des travailleurs ou dont la production est destinée à la consommation ou au marché national à l’exemple de l’eau potable ou de la production agricole, etc…) », lit-on dans un communiqué publié sur la page Facebook du ministère de l’Energie.

« Pour certains cas sensibles où il y a déjà eu coupure, le Ministre de l’Energie a instruit Sonelgaz d’envisager le rétablissement du raccordement de façon provisoire, et a demandé un compte rendu hebdomadaire sur cette situation pour permettre un suivi régulier de la situation durant cette période », conclut le communiqué.

Les créances de Sonelgaz s’élèvent à 160 milliards de dinars

Le PDG de Sonelgaz, Chahar Boulakhras, a indiqué que les créances s’élèvent actuellement à 160 milliards de dinars, après qu’elles étaient à 180 milliards dinars. Il a relevé que les abonnés ont commencé à régler leurs factures impayées.

S’exprimant lors d’un point de presse animé en marge de sa visite d’inspection au chantier de réalisation du nouveau siège de l’OS (opérateur système, filiale du groupe Sonelgaz), Chahar Boulakhras a souligné que la Société de distribution d’électricité et de gaz (SADEG), filiale du groupe Sonelgaz, a commencé à couper l’électricité et le gaz à certains gros consommateurs (industriels, commerçants…ect.) et à certains ménages qui ont accumulé 4 à 5 factures impayées.

« Ils y a certains abonnés (ménages, ndlr) qui accumulent jusqu’à 6 factures impayées, ce qui représente une année et demi, sachant que une facture est établie sur 3 mois », a indiqué le PDG de Sonelgaz, qui a ajouté : C’est trop pour nous, et nous ne pouvons pas supporter tout ce fardeau », a déclaré Chahar Boulakhras qui a appelé les abonnés de Sonelgaz à régler leurs factures.

Soulignant que les investissements de Sonelgaz et l’alimentation en électricité et gaz de Sonelgaz n’ont pas cessé, Chahar Boulakhras a indiqué que les caisses du groupe ont été fortement impactées durant la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19.

Selon Boulakhras, Sonelgaz va passer à une autre étape qui est celle de récupérer toutes les créances sans exception, progressivement et selon les moyens des citoyens. « Cela pour éviter de recourir aux coupures de courant », a-t-il dit, en ajoutant, à propos de ceux qui ne peuvent pas régler leurs factures, que des mesures ont été prises et des instructions ont été données pour mettre en place des facilités de paiement pour régler cette problématique même si elle prendrait des mois.

Colloque MDI