HomeLa uneSaid Bouteflika : "Mon frère garde le silence pour préserver le pays"

Said Bouteflika : « Mon frère garde le silence pour préserver le pays »

Le frère cadet et conseiller de l’ancien président déchu, Saïd Bouteflika a déclaré, hier samedi, lors de son procès à la cour d’appel militaire, à Blida, que sa famille est actuellement assignée à résidence, alors que son frère, qui a démissionné le 2 avril 2019, a choisi de garder le silence « pour ne pas nuire à son pays », a rapporté ce dimanche 3 janvier 2021 le quotidien arabophone El Khabar.

Saïd Bouteflika qui a été acquitté hier samedi par le tribunal militaire de Blida, aux côtés des généraux et anciens patrons du « DRS », Toufik et Tartag, ainsi que la Secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louiza Hanoune, dans l’affaire dite du complot contre l’autorité de l’armée et de l’État, a clamé son innocence : « Je suis innocent et n’ai jamais comploté contre mon pays ou contre notre armée. »

Évoquant l’ancien président déchu, Saïd Bouteflika a tenu à défendre son frère : « Le Moudjahid Abdelaziz a passé sa vie au service de sa patrie et a même consacré sa santé pour le peuple algérien. Il ne voue de la haine ou du ressentiment pour personne. Ses valeurs sont celles de la fraternité et de la clémence », a-t-il déclaré.

« Ma famille est actuellement assignée à résidence alors que pour ma part, je me retrouve en prison pour des affaires imaginaires fabriquées de toutes pièces. Quant à mon frère, il a daigné garder le silence, comme il l’aura fait durant 20 ans, en acceptant de subir ce triste sort pour préserver son pays », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Saïd Bouteflika a démenti les accusations qui pesaient sur lui. « Je déments catégoriquement les accusations qui sont portées sur moi…Tout ce qu’il y a, c’est que je ne veux blesser personne, car sans cela nous irons loin ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine