Rapatriement : 25 000 algériens veulent rentrer au pays

Situation sanitaire : Beldjoud instruit les walis à prendre des mesures plus rigoureuses

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud s’est exprimé, ce samedi 19 décembre 2020, sur le rapatriement des algériens bloqués à l’étranger et les personnes souhaitant rentrer au pays pour des raisons exceptionnelles.

Répondant aux questions des membres  de la Commission des finances et budget de l’Assemblée nationale populaire (APN) lors du débat du projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2018, Kamel Beldjoud a fait savoir que le nombre de ressortissants algériens voulant rentrer actuellement au pays s’élève à 25 000 personnes.

Relevant que ce chiffre augmente chaque jour, il a précisé qu’il concerne les algériens bloqués à l’étranger et les personnes souhaitant rentrer au pays pour des raisons exceptionnelles.

Kamel Beldjoud a ajouté que « la compagnie aérienne nationale Air Algérie fait de grands efforts pour accomplir l’opération (de rapatriement, ndlr), et ce malgré les difficultés auxquelles elle fait face, particulièrement, la fermeture de l’espace aérien de plusieurs pays, ce qui nécessite l’obtention d’une autorisation exceptionnelle ».

Pour rappel, Air Algérie a repris les vols de rapatriement des algériens bloqués à l’étranger et personnes voulant rentrer au pays, le 4 décembre et l’opération est arrivée à son terme ce samedi. A cet effet, 24 vols d’Air Algérie ont été programmés depuis 7 pays.

La compagnie aérienne nationale a en outre fixé 5 conditions à remplir pour accéder à ses vols de rapatriement depuis l’étranger.

Après la fermeture des frontières et la suspension du trafic aérien depuis la mi-mars dernier, Air Algérie a rapatrié plus de 30 000 algériens bloqués à l’étranger à cause de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Colloque MDI