Ansej : les jeunes poursuivis sont tenus d’informer les agences locales

La finance islamique lancée à partir du 1er novembre prochain au sein de l'ANSEJ

Le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la PME, Nassim Diafat, a appelé hier jeudi les jeunes porteurs de projets financés par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), poursuivis par la justice, à informer les agences locales de leur situation.

«Les propriétaires des petites entreprises créées dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes, qui font l’objet de poursuites judiciaires engagées par les banques, sont invités à nous en informer », a annoncé le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

« Les propriétaires de ces petites entreprises doivent se rendre immédiatement au siège de wilaya de l’Agence, afin de prendre les mesures nécessaires par rapport à leur situation », selon la même source.

 

MDI School