Repartions de budget dans le PLF 2021 : Aucun changement de priorité pour l’Etat

Dans sa répartition de budget en terme de dépenses pour l’année 2021, le projet de la loi de finances n’a pas apporté beaucoup de changements en termes d’orientation en termes de priorité budgétaire et cela malgré plusieurs facteurs qui rentrent en jeu dans la conjoncture de préparation de la loi de finances 2021.

Comme d’habitude c’est le ministère de la défense nationale qui récolte la part du lion avec un budget annuel de 1230 milliards de dinars soit le même budget que l’an dernier. Il est suivi par le ministère de l’éducation avec 771 milliards de dinars et en troisième position le ministère de l’intérieur avec plus de 554 milliards de dinars. Avec la crise du Coronavirus, le ministère de la santé est resté à la quatrième position avec un peu plus de 410 mds de dinars, alors que celui de l’enseignement supérieur et le recherche scientifique est à la cinquième position avec 370 mds de dinars.

Le ministère des moudjahidines garde sa sixième position avec plus de 235,31 mds de dinars, devançant de loin le ministère du travail et de la sécurité sociale  qui a un budget de 163,12 mds de dinars, et celui de la solidarité nationale de la famille et des affaires de la femme  à 132,6 mds de dinars.

Si les premiers secteurs renforcent le caractère social de l’Etat, les autres liés  à la production et l’investissement, et la technologie, restent en dernière position avec des budgets qui n’accèdent pas les 30 voire 20 mds de dinars à l’instar de celui du tourisme avec 3,24 mds de dinars, et celui de la poste et de la télécommunication avec 2,28 milliards de dinars.

Le ministère d’industrie pharmaceutique est à  0,327 milliards, les statistique et la numérisation est à 0,150 mds de dinars, l’industrie 4,5 mds de dinars, le transport 7,8 milliards de dinars et celui de la jeunesse et des sports 38,06 mds de dinars.

Pour rappel, le budget général des dépenses de l’Etat pour cette année est de 5314, 5 milliards de dinars, en hausse par rapport au budget de  l’an dernier.

 

 

 

 

MDI School