HomeActualitéSoins des étrangers en situation vulnérable: Les algériens arrivent premier en France

Soins des étrangers en situation vulnérable: Les algériens arrivent premier en France

Parmi les étrangers en situation vulnérables, qui ont plus accès aux soins en France pour l’année 2019, figure les algériens avec un pourcentage qui arrive  à 14,2% suivi des ivoiriens avec 12%, affirme le 20eme  rapport élaboré par l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins, dans les programmes du  Médecins du monde en France (MDM).

Dans ce rapport qui s’intéresse à l’accès aux soins des personnes étrangères vulnérables, des statistiques sont élaborées sur la base des données recueillies des centres d’accueil, de soins et d’orientation (CASO). Selon ces données, les algériens qui ont eu accès aux soins représentent 3279 personnes  en 2019.

En termes des catégories, là aussi, dans la partie des étrangers en situation irrégulière reçus par les CASO, l’Algérie occupe la première place avec un taux de 18,4%. S’agissant les demandeurs d’Asile, les algériens arrivent à la 10e place avec un taux de 2,5%. Par ailleurs, sont les mineurs algériens pris en charge qui connaissent une hausse estimée à 11,7% durant les dernières dizaines d’années.  

Par continent, comme les années précédentes, l’Afrique subsaharienne arrive en premier avec 47,7 %, devant le Maghreb 24,7 %, l’Europe avec 18,7 % dont 10,1 % de l’Union européenne. Les personnes originaires d’Asie et d’Union européenne sont plus fréquemment installées depuis au moins trois ans, respectivement 33,8 % et 31,2 % d’entre elles.

Toutefois, les chiffres de l’année 2020 risquent de connaître une hausse notamment avec la crise sanitaire liée à la COVID-19.  Ainsi, les MDM, estiment qu’il « était trop tôt, dans ce rapport, pour dresser nos constats sur l’impact de l’épidémie de la Covid-19, cette crise sanitaire inédite qui a violemment impacté la santé des populations les plus vulnérables et laisse déjà entrevoir la gravité de la crise globale à venir ». « Mais les observations brutes, pour ne pas dire brutales, que ce rapport pointe nous poussent à exiger d’urgence des solutions durables pour les personnes précarisées » ont-ils préconisé.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine