Une feuille de route relative au Cloud Computing en cours d’élaboration

Une feuille de route relative au Cloud Computing en cours d'élaboration

Un feuille de route relative au Cloud Computing (accès à des services informatiques via Internet à partir d’un fournisseur) est en cours d’élaboration, a annoncé jeudi à Alger le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar.

« Nous allons aboutir, dans les prochains jours, à une première mouture de la feuille de route relative au Cloud Computing que nous allons présenter à l’ensemble des opérateurs afin de les inciter à investir dans ce domaine », a précisé à l’APS le ministre en marge d’une rencontre consultative avec des opérateurs publics et privés activant dans le domaine de l’hébergement des services de Cloud Computing.

Parmi les entreprises ayant pris part à cette rencontre figurent ATM Mobilis, Electronic Business Services, Icosnet, AP Cloud et Algérie Presse Service.

M. Boumzar a expliqué que la rencontre a été l’occasion d’examiner notamment les textes réglementaires et le cahier des charges régissant cette activité et les obstacles bureaucratiques et administratives qui entravent l’investissement dans ce domaine.

Pour rappel, un cahier des charges, établi en 2017 par l’Autorité de Régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE), encadre les activités d’hébergement des services de Cloud computing.

Cette rencontre vise à explorer « les voies et moyens optimaux à même de permettre à l’Algérie d’adopter les technologies les plus avancées au monde ayant trait à internet, outre la démarche d’amélioration de la qualité et du débit internet au profit du citoyen ».

La technologie Cloud, offrant d’énormes capacités de stockage de données avec une grande facilité d’accès via internet, « est en mesure de contribuer aux efforts du secteur des communications électroniques visant à réaliser le bond technologique auquel aspire l’Algérie à travers la numérisation », a-t-on expliqué auprès du ministère.

Elle offre également « des opportunités et des capacités significatives en matière de création de postes d’emploi à travers les start-ups innovantes, mais aussi de créer des richesses via le développement des services à valeur ajoutée relatifs au domaine de la numérisation et des technologies de l’information et de la communication ».

Ces atouts et vertus du Cloud computing, à travers ses applications publiques, privées ou mixtes, notamment la fourniture du self-service, la flexibilité et le paiement à l’utilisation, qui permet aux utilisateurs d’accéder aux fournisseurs à la demande, ont fait que cette technologie soit l’un des domaines d’activité du secteur de la poste et des télécommunications sur lequel « misent les plus hautes autorités du pays pour la diversification et la relance de l’économie nationale ».

APS

MDI School