Grève des avocats d’Alger : le barreau de Tizi-Ouzou exprime sa solidarité

Grève des avocats d'Alger : le barreau de Tizi-Ouzou exprime sa solidarité

L’ordre des avocats de Tizi-Ouzou a exprimé ce samedi sa solidarité avec l’ordre des avocats d’Alger qui a décidé de boycotter à partir de demain dimanche jusqu’au 4 octobre prochain le travail judiciaire à la Cour d’Alger et au niveau de tous les tribunaux qui lui sont affiliés.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’ordre des avocats de Tizi-Ouzou a indiqué que « le barreau d’Alger vient de prendre la décision de boycotter toutes les audiences devant les juridictions relevant de la cour d’Alger suite au malheureux et gravissime incident d’audience qui a touché le Bâtonnier Abdelmadjid Sellini pendant l’audience correctionnelle devant la chambre pénale du jeudi passé et qui par ricochet touche toute la PROFESSION. »

En signe de solidarité avec les avocats d’Alger, l’ordre de Tizi-Ouzou a écrit : « Nous demandons à toutes nos consœurs et tous nos confrères du barreau de Tizi-Ouzou de respecter la décision prise par le barreau frère et d’éviter de plaider devant les juridictions de la cour d’Alger pendant toute la semaine prochaine. »

« Si la robe d’avocat est touchée à Alger ou dans toutes les juridictions d’Algérie, elle l’est aussi chez nous à Tizi-Ouzou », a estimé l’ordre des avocats de Tizi-Ouzou.

Cependant, a ajouté le barreau de Tizi-Ouzou, « avant de prendre toute autre action,une large concertation doit être faite entre nous et tous les autres barreaux », et à cet effet « le conseil de l’UNION se réunit ce lundi pour débattre,apprécier et décider des mesures à prendre qui seront généralisées afin d’éviter tout effritement et surenchères. »

Pour l’ordre des avocats de Tizi-Ouzou : « Même s’il s’agit d’un acte isolé nous ne pouvons cautionner de tels dérives qui constituent un comportement indigne qui touche à notre NOBLE profession. »

« Maintenant si ça sort de l’acte individuel et qu’il s’avère que c’est une volonté délibérée de nuire à la défense… à ce moment là, la différence est de taille et des décisions extrêmes pourraient être prises », a estimé le barreau de Tizi-Ouzou qui s’est interrogé en conclusion : « Sommes nous entrain de payer notre soutien au peuple et à la Révolution citoyenne ? »

Pour rappel, ce matin, plusieurs dizaines d’avocats ont protesté à l’intérieur de la Cour d’Alger en dénonçant « la justice des instructions » et en scandant « Zeghmati dégage ».

MDI School