Covid-19 : Le Centre « Gamaleïa » répond aux critiques contre le vaccin russe

Covid-19 : Le Centre

L’annonce faite mardi  par le président russe Vladimir Poutine sur l’enregistrement du premier vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19), nommé Sputnik V, a suscité des interrogations au sein de la communauté scientifique.

En effet, de nombreux scientifiques ont émis des réserves sur cette découverte, en évoquant le manque d’études cliniques et l’absence de données.

Alexandre Grinzburg, directeur du Centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou, a réagi, dans une déclaration faite le jeudi 13 août 2020, à l’agence russe Sputniknews, aux doutes exprimés par certains scientifiques, en affirmant qu’il serait naïf d’attendre une réaction positive d’autres pays à l’homologation du premier vaccin contre le nouveau coronavirus en Russie.

« Pensez-y!, si certaines personnes ou certaines entreprises sont privées de plusieurs milliards de dollars à cause du vaccin russe, quel genre de réaction voulez-vous voir? Il me semble que la réaction est tout à fait normale », a ajouté M. Ginzburg.

Il a souligné, une fois de plus, que le vaccin russe est totalement sûr et « enregistré conformément à toutes les lois législatives de la Fédération de Russie », selon le même média.

Il a ajouté que « ces critiques visent des profits matériels. Il ne peut y avoir d’autre réaction. Il serait naïf d’attendre qu’un produit d’un concurrent reçoive des applaudissements. »

De son côté, le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko, a jugé infondées les critiques de ses collègues étrangers à l’égard du vaccin russe contre la Covid-19.

 » Nos collègues étrangers, qui ressentent sans doute une certaine concurrence, [qui voient, ndlr] des avantages concurrentiels du produit russe, essaient de formuler des opinions qui sont, à notre avis, absolument infondées », a indiqué le ministre russe.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réagi prudemment à l’annonce de la mise au point d’un vaccin contre la Covid-19.

«Nous sommes en contact étroit avec les autorités sanitaires russes et des discussions sont en cours concernant une éventuelle pré-qualification par l’OMS du vaccin, mais encore une fois, la pré-qualification de tout vaccin comprend un examen et une évaluation rigoureuse de toutes les données de sécurité et d’efficacité requises», a indiqué mardi dernier le porte-parole de l’OMS Tarik Jasarevic.

MDI School