Coronavirus en Afrique : 5 pays dont l’Algérie représentent environ 42% des cas (OMS)

Coronavirus en Afrique : 5 pays dont l'Algérie représentent environ 42% des cas (OMS)

Environ 42 % des cas de coronavirus (covid-19) en Afrique sont enregistrés dans cinq pays que sont l’Algérie, l’Egypte, le Ghana, le Nigeria et l’Afrique du Sud, a indiqué le Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé dans un communiqué, précisant que l’Afrique du Sud représente à elle seule 29% du nombre total de cas sur le continent.

Dans son communiqué publié mercredi, et repris par l’agence chinoise Xinhua, l’OMS a annoncé que « les infections au COVID-19 en Afrique ont aujourd’hui dépassé les 500.000, et il y a lieu de s’inquiéter car un nombre croissant de pays connaissent une forte augmentation de cas ».

Selon la même source, le coronavirus a tué en moins de cinq mois plus qu’en a tué l’épidémie Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016. En effet, la covid-19, jusqu’à présent, a fait 11.959 victimes en Afrique contre les 11.308 tués par Ebola. Seuls l’Egypte et l’Afrique du Sud comptent plus d’un millier de décès liés au coronavirus.

Dans le détail, l’Afrique du Sud est également le pays qui compte le plus grand nombre de cas sur le continent, avec 215.855 cas et 3.502 décès, suivi de l’Egypte (77.279 cas et 3.489 décès), du Nigeria (77.279 cas et 669 décès), du Ghana (29.789 cas et 129 décès) et de l’Algérie (16.879 cas et 968 décès).

9 jours ont suffi pour passer le cap de 300.000 à 400.000 cas en juin

Les données de l’OMS relèvent que les cas ont plus que doublé dans 22 pays de la région au cours du dernier mois. Il a fallu 98 jours au continent pour atteindre 100.000 cas depuis la détection de la première contagion le 14 février en Egypte, alors que 9 jours ont suffi pour passer le cap de 300.000 à 400.000 cas en juin, et juste une semaine pour passer de 400.000 à 500.000. Et selon l’OMS, près des deux tiers des pays connaissent une transmission communautaire.

« Avec plus d’un tiers des pays d’Afrique qui ont doublé le nombre de cas au cours du mois dernier, la menace que les systèmes de santé fragiles du continent soient submergés par le COVID-19 s’intensifie », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

« Jusqu’à présent, le continent a évité le désastre et si les pays continuent à renforcer les mesures clés de santé publique telles que les tests, la recherche des contacts et l’isolement des cas, nous pouvons ralentir la propagation du virus à un niveau gérable », a estimé Dr Moeti.

Alors que l’Afrique concentre 17% de la population mondiale, elle ne représente que près de 4,3% des cas dans le monde et 2,21% des décès. En dehors de l’Océanie, le continent reste le moins touché par la maladie, avec 507.187 cas et 11.959 décès.

MDI School