Coronavirus : Le Pr Khiati estime que «la situation a été dramatisée» dans le monde

Recherches médicales : Le Pr Khiati dénonce le monopole de l’Institut Pasteur

Le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), le Pr Mustapha khiati, a considéré qu’il y a eu une dramatisation de la situation au tour du virus Corona dans le monde.

Selon le Pr Khiati, il y a eu une dramatisation de la situation au tour de cette pandémie,  et doute que ce « sont les laboratoires pharmaceutiques qui sont derrières la dramatisation de la situation, afin de créer une panique et ainsi convaincre les pays d’acheter les traitements ».

Invité mardi sur la chaîne Echourouk TV, le Pr Khiati a indiqué que « jusqu’à présent le nombre de morts est de 350 000, ce qui est la moitié de la moyenne des décès de la grippe saisonnière, qui tue chaque année 650 000 personnes », « ce qui est normal » a-t-il souligné.

S’exprimant sur la situation en Algérie, le président de la Forem, a indiqué que la situation « est très stable, avec l’enregistrement de moins de 10 décès chaque jour et on s’attend à ce que  ce nombre diminue dans les prochains jours », et « c’est ce qui va encourager le lancement du déconfinement » a-t-il expliqué.

Le Pr Khiati estime que ce virus ne va pas tarder a disparaître, en évoquant « son cycle de vie, qui ne peut pas durer tout le temps, « lui aussi a un cycle de vie comme le reste des êtres vivants sur terre »a-t-il ajouté. « Donc le virus risque de disparaître dès cet été » a-t-il estimé encore.

Khiati a expliqué les raisons de la propagation du virus Corna en Algérie, par les niches formées dans plusieurs wilayas, ou le virus a été importé par les passagers venant de l’étranger.

Toutefois, il a souligné que « nous avons perdu un peu de temps » ce qui a permis au virus de toucher les autres wilayas, mais avec les mesures prises, notamment l’arrêt des transports, une maîtrise du virus est instaurer sur le terrain a-t-il ajouté, et plusieurs wilayas n’ont pas de cas depuis plusieurs jours.

Ainsi, il a indiqué que le confinement a été adopté car l’Etat n’avait pas les moyens pour faire des nombres importants de tests et de faire face, mais maintenant, les moyens existent et le déconfinement sera effectué d’une manière dégressive notamment après l’obligation du port du masque.

A ce propos, il a cité le cas de plusieurs pays européens fortement touchés, et qui ont entamé le déconfinement, notamment après les répercussions économiques et sociales qui ont été provoquées par cette mesure.

MDI School