Financement des start-up : Lancement prochain d’un Fonds d’investissement de 1,2 milliard Da

Raouya : Le déficit budgétaire devrait atteindre 1976,9 milliards de dinars

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a annoncé, mardi à Alger, le lancement prochain d’un fonds d’investissement de 1,2 milliard de DA pour le financement des start-up.

Plusieurs institutions, dont les banques publiques participent à ce Fonds à hauteur de 100 millions de dinars pour chaque partie associée et que sa gestion est confiée à l’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques, a précisé Raouya, qui répondait aux questions des membres de la Commission des Finances et du Budget de APN, après la présentation du projet de loi de finances complémentaire (PLFC) 2020.

Un Fonds d’investissement en lieu et place d’une banque

Le lancement de ce Fonds se fera quand les formalités légales pour sa création seront finies, a souligné le ministre des finances, ajoutant que pour le financement des start-ups, les autorités publiques ont opté pour la mise en place d’un Fonds d’investissement en lieu et place d’une banque, en raison des mesures difficiles et les garanties imposées par les banques.

Il a précisé que le nouveau Fonds aura une flexibilité dans le traitement des dossiers, et que les montants demandés par les porteurs de projets sont souvent modestes mais offrent en retour une valeur ajoutée élevée.

MDI School