Non-respect du confinement : Plus de 12.000 véhicules mis en fourrière

Plus de 12 000 véhicules ont été mis en fourrière durant la période allant du 20 mars au 10 mai 2020, pour non-respect des mesures de confinement décidées dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus, a indiqué jeudi un communiqué des services de la Sûreté nationale.

Durant la même période, 3703 contraventions relatives au regroupement de plus de deux personnes et au non respect du confinement sanitaire ont été enregistrées  et 4533 motocyclettes ont été mises en fourrière, a précisé le commissaire principal de police Ghezli Rachid, lors d’une conférence virtuelle organisée par le forum de la Sûreté nationale, mercredi soir, diffusée en direct sur la page Facebook de la Sûreté nationale.

« Les services de police, en coordination avec les instances compétentes, ont enregistré 1300 affaires relatives à la spéculation et au monopole sur la marchandise dans lesquelles 1460 personnes sont impliquées », a indiqué pour sa part le représentant de la direction de la police judiciaire, le commissaire divisionnaire Laaras Baaziz.

De son côté, le représentant de la cellule de communication et de presse, le commissaire principal de police Boutana Nassim a évoqué les campagnes de sensibilisation lancées par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) durant la même période, en l’occurrence « 13 006 sorties sur le terrain pour sensibiliser à la pandémie de COVID-19 et 5846 actions de sensibilisation de commerçants aux effets et risques de la spéculation et du monopole ».

Il s’agit également selon le même intervenant, de « 5552 activités d’information pour sensibiliser sur la pandémie du coronavirus, 2016 actions de sensibilisation à travers les supports des réseaux sociaux, 2315 opérations de désinfection et de nettoiement des différents espaces publics ».

MDI School