Tebboune ordonne le rapatriement des algériens bloqués dans les aéroports à étrangers

Aéroport d’Orly : Quand des ministres algériens étaient espionnés au profit du Maroc
Photo Le Parisien, aéroport d'Orly, Paris, France, 18 mars 2020

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné mercredi soir le rapatriement des voyageurs algériens bloqués au niveau des aéroports à l’étranger, suite à la décision de fermeture, à partir de mardi, des aéroports et ports algériens comme mesure préventive contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus, indiqué un communiqué de la Présidence de la République diffusé ce mercredi soir via l’agence officielle.

 
Selon la même source, « une cellule nationale composée des ministères concernés, s’attelle, sous la supervision du Premier ministre, à l’examen du meilleur moyen de rapatriement de ces Algériens, appelés à faire preuve de patience et de retenue et à être compréhensifs quant aux circonstances imposées par la propagation du Coronavirus. A leur retour au pays, ils seront orientés vers des centres de mise en quarantaine, pour préserver leur santé et celle des citoyens, conclut le communiqué.
Des centaines de passagers ont vu leurs vols vers l’Algérie annulés ce mercredi matin à cause de la suspension des liaisons avec la France, rapporte aujourd’hui le journal français Le Parisien.
« 300 passagers algériens s’entassaient ce mercredi matin dans la quatrième hall des départs de l’aéroport d’Orly, Orly 4, collés les uns aux autres dans une atmosphère moite afin de pouvoir effectuer leurs modalité d’embarquement. 250 autres présents en salle d’embarquement attendaient de monter dans un avion », a relevé la même source.
« Une foule s’est amassée dans le hall 4 de l’aéroport d’Orly pour porter réclamation, oubliant les gestes barrières contre l’épidémie de coronavirus », constate le journal.
« Cette situation de foule compacte dans un hall est due à l’annulation des vols réguliers entre la France et l’Algérie initialement prévus ce mercredi », explique une source aéroportuaire au Parisien.
Depuis Hier (mardi, NDLR), le président de la République Abdelmadjid Tebboune a ordonné la fermeture de toutes les frontières (aériennes, maritimes et terrestres du pays.

Colloque MDI