HomeActualitéCours d’Alger : Le parquet rejette la demande d’acquittement de Sellal

Cours d’Alger : Le parquet rejette la demande d’acquittement de Sellal

A l’ouverture du procès en appel des anciens Premiers ministres Abdelmallek Sellal et Ahmed Ouyahia, impliqués dans l’affaire du montage automobile, le comité de la défense de Sellal a demandé l’acquittement de son client, une demande qui a été refusée par le procureur de la République.

La défense du condamné Abdelmalek Sellal a demandé l’acquittement de son client. Il a indiqué dans sa plaidoirie devant le juge de la Cours d’Alger, que le jugement n’est pas équitable sauf s’il y a eu application de toutes les procédures juridiques selon ce qui a été indiqué dans la Constitution.

Une demande qui a été refusée par le procureur de la République qui a évoqué l’article 213 de la constitution.

Selon les avocats de l’ancien Premier ministre, «Sellal devrait être jugé devant la Cour suprême», ajoutant que la Cours n’est pas spécialisée. Pour les avocats, le premier principe dans le jugement est d’avoir un procès équitable, et que l’histoire se souviendra qu’en Algérie, il y a eu un procès exceptionnel.»

Pour sa part, la défense d’Ahmed Ouyahia l’autre Premier ministre impliqué dans l’affaire de montage d’automobile, a considéré qu’il est inadmissible que sont client soit jugé devant la Cours d’ Alger, et cela selon l’article 177 de la Constitution.

Elle a demandé d’annuler le procès-verbal de son interrogatoire du 03 Novembre 2019. Un interrogatoire ou le procureur de la République a découvert de fausses déclarations sur des avoirs bancaires, «alors que durant le premier interrogatoire, il n’y avait pas eu cette accusation» ont souligné les avocats d’Ouyahia.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine