Homela deuxAlgérie/UE : Un projet pour l’intégration des réfugiés dans les universités algériennes

Algérie/UE : Un projet pour l’intégration des réfugiés dans les universités algériennes

Lancé les 10 et 11 février dernier à Sétif, le projet Ci-RES (Création de Capacités Institutionnelles d’Intégration des Réfugiés dans l’Enseignement Supérieur) propose de «réaménager la structure organique et fonctionnelle des universités algériennes pour répondre aux problèmes et défis de l’intégration effective des réfugiés au sein de ces établissements», a annoncé l’université française Panthéon Sorbonne dans un communiqué.

Retenu dans le cadre de l’appel «Renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur» (CBHE) de la Commission européenne, le projet sera porté par l’Université Sétif 2 pour une durée de trois ans, précise le même communiqué.

Les autres partenaires impliqués dans ce projet sont le MESRS, trois universités algériennes (Universités de Béjaïa, de Ouargla et de Tizi Ouzou), deux universités espagnoles (Universidad da Coruña et Universidad de La Rioja), deux institutions italiennes (Università degli studi di Bergamo et l’UNIMED) et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

L’université française a indiqué, dans le même communiqué, que «les deux journées de travail ont permis de présenter les partenaires et d’échanger sur les objectifs et les modalités de démarrage du projet.»

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine