54e vendredi : Les manifestants adaptent leurs slogans à l’actualité du Coronavirus

54e vendredi : Les manifestants adaptent leurs slogans à l'actualité du Coronavirus

Pour ce 54e vendredi et premier de la deuxième année du mouvement populaire « Hirak », les manifestants ont préparé des slogans et des pancartes spécialement pour l’actualité qui anime la scène médiatique, notamment, l’épidémie du Coronavirus, apparue en Chine, et dont les autorité algériennes ont annoncé mardi l’enregistrement d’un premier cas en Algérie.

A Alger, des manifestants ont qualifié le système de Coronavirus en scandant : « Dawla madania machi aâskaria yal corona » (Etat civil et non militaire espèce de Coronavirus).

Toujours à Alger, un manifestant brandit une pancarte à travers laquelle il critique la presse : « Presse du déshoneur, le coronavirus est rentré en Algérie le 12 décembre, c’est vous qui êtes en retard », en référence à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019 qui a vu l’élection de Abdelmadjid Tebboune, président de la République avec plus de 58% des voix exprimées et un taux de participation de 39%.

A Bouira, un manifestant brandit une pancarte sur laquelle il illustre le véritable virus qui a pillé le pays et l’a mis dans la situation de sous développement. Sur la pancarte on voit dessin sous forme d’un virus sur lequel il y a des logos de médias pro-système, particulièrement des chaîne de télévision publiques et privées, une chaussure de militaire en référence à l’armée, une balance en référence à la Justice qui n’est pas libre ou encore le logo de la multinationale française Total, accusée par les manifestants de piller les hydrocarbures algériens.

Sur la pancarte, le manifestant a écrit à l’adresse des dirigeants actuels : « Importez Ebola et le Coronavirus, vous ne pouvez pas nous arrêtez de marcher. »

A El Oued, un manifestant brandit une pancarte en lien avec le Coronavirus.