Me Bouchachi : La révision de la Constitution « ne répond pas aux revendications du peuple algérien »

Me Bouchachi :
Mustapha Bouchachi, Militant des droits de l'Homme, Avocat

L’avocat et militant des droits humains, Me Mostefa Bouchachi s’est exprimé, lors du 47e vendredi des marches contre le régime à Alger, sur la révision de la Constitution qu’a lancé récemment le président de la République Abdelmadjid Tebboune qui a d’ailleurs créé un Comité d’experts chargés de formuler des propositions en vue de l’amendement de la loi fondamentale de l’Etat.

S’exprimant au micro de la chaîne Al Hadath, Me Bouchachi a estimé que cette mesure ne répond pas aux revendications du peuple algérien. « Les algériens qui sortent depuis plus de dix mois, leur seules revendications c’est une transition vers un véritable système démocratique », a-t-il déclaré.

« Je pense que la Constitution, le document fondamental et le pacte social, devrait être mis en place par le peuple », a-t-il dit, rappelant que le pays a connu plusieurs Constitutions.

« Chaque président qui vient, procède de la même façon. Il installe un Comité technique pour écrire une mouture de la Constitution et ensuite, il la soumet à un référendum », a-t-il relevé, rappelant que durant le règne des deux ex-présidents Zeroual et Bouteflika, ils ont fait la même chose.

Pour Me Bouchachi, le système est en train de se recycler de la même façon et avec les mêmes mesures en créant un comité technique pour la révision de la Constitution.

« Je Pense que la Constitution est une affaire du peuple algérien, afin d’écrire une Constitution équilibrée, qui protège les droits et les libertés. Une Constitution permanente et non pas une Constitution d’un président. A chaque fois qu’un président vient, il nous fait une nouvelle Constitution. C’est pour cela que je dis, cette mesure (révision de la Constitution, ndlr, ne répond pas aux revendications du peuple algérien », a-t-il conclu.

Colloque MDI