Lakhdar Bouregâa : « Le Hirak doit continuer »

Le Moudjahid Lakhdar Bouregaâ condamné à une amende de 100 000 Da

Libéré ce jeudi 2 janvier 2020 après une détention provisoire de 5 mois à la prison d’El Harrach à Alger, le Moudjahid Lakhdar Bouregâa a affirmé que le Hirak doit continuer car c’est une révolution des jeunes qui a suscité l’admiration du monde entier et considéré comme « un exemple rare ».

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, dans laquelle il a répondu à des questions de journalistes, Bouregâa a indiqué qu’il effectuera ce qu’il a appelé « une petite Omra » à la Grande Poste devenue un symbole de la liberté.

Il a fait savoir qu’il tiendra dans les prochains jours une conférence de presse durant laquelle il évoquera plusieurs choses.

Sur la crise en Libye, le Moudjahid âgé de 86 ans a estimé que l’Algérie est directement menacée par ce conflit. Il a expliqué à travers l’intervention armée turque en Libye l’Algérie est visée. Selon Bouregâa, le président turc Erdogan est un alliée d’Israël et de l’Otan.

كلمة المجاهد لخضر بورقعة …اسد النضال

Publiée par Le fennec enchaîné sur Jeudi 2 janvier 2020

Colloque MDI